Mon Guide Santé Individuelle

Cancers et dépistages : se faire dépister régulièrement c’est important !

Posté le 10 février 2022 18:00 Imprimer Envoyer par email Partager sur

Les dépistages réguliers du cancer du sein, col de l’utérus et colorectal permettent de diagnostiquer plus tôt le risque de cancer et de pouvoir les prendre en charge plus rapidement avant l’apparition des premiers symptômes. Ces dépistages permettent également de détecter de potentielles lésions précancéreuses qui peuvent se transformer en cancer par la suite. C’est pourquoi, il est important de rappeler la nécessité de se faire dépister régulièrement pour prévenir les risques le plus tôt possible !

Le dépistage du cancer du sein

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme en France et représente la plus grande cause de mortalité par cancer chez les femmes. Pour prévenir les risques et repérer une éventuelle maladie avant l’apparition des symptômes, il est recommandé de réaliser tous les 2 ans un dépistage du cancer du sein par mammographie (examen radiologique) pour les femmes de 50 à 74 ans dont le seul facteur de risque est l’âge. En revanche, en cas de risques plus élevés, d’autres modalités de surveillance peuvent être proposées. Tous les 2 ans, les femmes reçoivent un courrier les invitant à réaliser une mammographie suivie d’un examen clinique, le tout sans avance de frais et pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

Ce qu’il faut savoir :

  • Un examen clinique des seins par un professionnel (par palpation) est recommandé tous les ans chez la femme à partir de 25 ans. Il peut être réalisé par un généraliste, un gynécologue ou une sage-femme.
  • Si vous avez moins de 50 ans ou plus de 74 ans et que vous présentez un niveau de risque considéré comme élevé ou très élevé (antécédents personnels médicaux, familiaux ou certaines prédispositions génétiques) votre médecin vous recommandera un dépistage ainsi qu’un suivi adapté à votre situation et votre âge.
  • Dans le cadre du programme de dépistage organisé du cancer du sein, une deuxième lecture systématique des mammographies jugées normales est réalisée par un second radiologue expérimenté.

Prévention et dépistage du cancer du sein : se faire dépister peut vous sauver !

Le dépistage du cancer du col de l’utérus

Les cancers du col de l’utérus sont provoqués par des virus de la famille des papillomavirus humains, qui se transmettent par voie sexuelle. Dans la plupart des cas, le corps parvient à les éliminer, mais dans d’autres cas, ces infections peuvent persister et provoquer des lésions dont certaines sont susceptibles d’évoluer vers un cancer. Afin de limiter les risques, un dépistage du cancer du col de l’utérus est organisé pour les femmes de 25 à 65 ans asymptomatiques. Ce dépistage est réalisé à partir d’un prélèvement cervico-utérin, plus couramment appelé « frottis » et permet de déceler la présence de cellules anormales ou du virus HPV-HR (papillomavirus humains).

Le dépistage peut être réalisé par un médecin gynécologue, généraliste, une sage-femme, dans des centres d’examens de santé de l’Assurance maladie, dans des centres mutualistes lors des examens de prévention en santé ou encore dans un laboratoire sur prescription médicale.  Il faut savoir que la fréquence des dépistages varie selon votre âge et votre situation.

  • De 25 à 29 ans, il est recommandé de réaliser 2 examens cytologiques (examen des cellules prélevées lors du frottis) à 1 an d’intervalle puis, 3 ans après si le résultat des 2 premiers examens cytologiques est normal.
  • De 30 à 65 ans, il est recommandé de réaliser un test HPV (détection des virus HPV à Haut Risque) tous les 5 ans, à débuter 3 ans après le dernier examen cytologique normal ou dès l’âge de 30 ans en l’absence de dépistage antérieur.

Ce qu’il faut savoir :

  • On considère que 90 % des cancers du col de l’utérus pourraient être évités grâce aux dépistages.

Pour en savoir plus sur le dépistage du cancer de l’utérus, consultez le dossier de l’Assurance maladie : Dépister le cancer du col de l’utérus

Le dépistage du cancer colorectal

Plus de 95% des cancers colorectaux sont diagnostiqués après 50 ans chez les hommes et les femmes. Se faire dépister régulièrement permet d’identifier ce cancer plus rapidement avant son développement, mais aussi de détecter et de traiter des polypes avant qu’ils n’évoluent vers un cancer.

Le dépistage du cancer colorectal s’adresse aux hommes et aux femmes de 50 à 74 ans qui ne présentent ni symptômes, ni facteurs de risques particuliers. Tous les 2 ans, un courrier est envoyé aux personnes concernées pour les inviter à se procurer un test de dépistage auprès de leur médecin traitant. Le test est à réaliser chez soi et doit ensuite être envoyé par courrier au laboratoire de biologie médicale dont l’adresse est indiquée sur l’enveloppe de retour fournie avec le test de dépistage. Le laboratoire analysera ensuite la potentielle présence de sang dans les selles. Le test ainsi que l’analyse sont intégralement pris en charge par l’Assurance maladie. Si vous présentez des risques plus élevés, votre médecin vous proposera d’autres modalités de dépistages adaptées.

Ce qu’il faut savoir :

  • Le test doit être envoyé sous 24h. Il est également important d’indiquer la date à laquelle vous avez réalisé le test, sinon celui-ci ne pourra pas être interprété.
  • Le laboratoire transmet le résultat du test par courrier, sous 15 jours et envoi également une copie au médecin traitant ainsi qu’au centre régional de coordination des dépistages des cancers dont vous dépendez.
  • Certains polypes ou cancers pourraient ne pas être identifiés si aucun saignement n’est constaté. Il est donc important de consulter son médecin si des douleurs abdominales ou des troubles digestifs inhabituels et persistants apparaissent ou si vous constatez la présence de sang dans vos selles.

Mars Bleu : le dépistage du cancer colorectal peut vous sauver la vie !

Nos autres guides