Mon Guide Santé Individuelle

Combien coûte une opération de la myopie et quel remboursement par la mutuelle ?

Posté le 28 octobre 2021 16:30 Imprimer Envoyer par email Partager sur

De nombreuses personnes souffrent de troubles de la vision et souhaiteraient ne plus avoir à porter de lunettes ou de lentilles de contact. L’opération de la myopie ne consiste plus seulement à opérer les personnes myopes. Aujourd’hui, elle peut également se pratiquer pour corriger l’astigmatisme, l’hypermétropie ou même la presbytie, grâce à la chirurgie réfractive.

En quoi consiste la chirurgie réfractive, qui peut se faire opérer des yeux, quel est le prix et comment la chirurgie réfractive est-elle prise en charge par la mutuelle santé ?

Qu’est-ce que la chirurgie réfractive ?

La chirurgie réfractive regroupe différentes interventions ophtalmiques qui ont pour but de corriger certains troubles de la vision tels que la myopie, l’astigmatisme, la presbytie ou encore l’hypermétropie. L’objectif étant de ne plus avoir à porter de lunettes ou de lentilles pour corriger la vision et certains défauts réfractifs de l’œil. Les interventions sont très courantes aujourd’hui, notamment pour corriger les problèmes de myopie.

L’opération de la chirurgie réfractive consiste à remodeler la cornée pour modifier sa courbure afin d’accroitre ou réduire la puissance optique grâce à l’utilisation du laser excimer qui permet de corriger le trouble réfractif. Il émet un rayon ultraviolet dont l’énergie est absorbée par la cornée pour permettre la photoablation, c’est-à-dire « l’ablation du tissu ». Les techniques les plus courantes utilisées avec le laser excimer sont le laser de surface PKR, le laser intrastromal Lasik et la chirurgie réfractive par implant.

Quelles sont les techniques d’opérations des yeux au laser ?

La chirurgie réfractive peut se pratiquer par différentes techniques selon la pathologie du patient.

  • Le laser Lasik : il s’agit de la technique d’opération des yeux la plus courante pour corriger l’amétropie (cause de la myopie, l’hypermétropie et de l’astigmatisme). La partie antérieure de la cornée est soulevée à l’aide d’un laser femtoseconde qui réalise l’action de la photoablation effectuée par le laser excimer pour sculpter la cornée. Une fois l’action réalisée, le capot est refermé.
  • Le laser PKR : cette opération des yeux consiste à remodeler la partie coréenne de l’œil, toujours à l’aide d’un laser excimer. L’objectif est de sculpter en surface la cornée sans la découper.
  • La chirurgie réfractive par implant : l’opération des yeux au laser est déconseillée pour les fortes myopies ou hypermétropies. C’est pourquoi, la solution alternative peut être la chirurgie réfractive par implant. Pas de laser, mais une lentille réfractive implantée à l’avant ou l’arrière de l’iris pour modifier la trajectoire des rayons lumineux.

Pour en savoir plus sur les différentes opérations des yeux, rapprochez-vous de votre ophtalmologue.

A qui s’adresse la chirurgie réfractive de l’œil ?

La chirurgie réfractive s’adresse à toutes les personnes qui souffrent de troubles de la vision, à condition que ce trouble visuel soit stable depuis 2 ans. L’intervention peut se faire à partir de 18 ans si la personne ne souffre d’aucunes maladies oculaires. Des examens seront réalisés en amont de l’opération pour juger de la pertinence et des risques pour le patient.

Quelles sont les contre-indications à la chirurgie réfractive ?

La chirurgie réfractive est déconseillée aux enfants et adolescents car le trouble visuel doit être stabilisé. C’est généralement aux alentours des 20, 25 ans qu’on estime un trouble de la vision « stable ». Enfin, cette opération est également contre-indiquée chez les femmes enceintes et les personnes qui souffrent de la cataracte, d’un glaucome, de déformations cornéennes, d’un syndrome sec oculaire, d’une maladie auto-immune ou qui suivent un traitement par corticoïdes et immunosuppresseurs.

Prix et remboursement de la chirurgie réfractive

Le coût d’une chirurgie réfractive varie selon la technique et le matériel utilisé. On estime entre 2 000 € à 3 500 € une opération par laser et entre 3 000 à 5 500 € une chirurgie réfractive par implants. Quoi qu’il en soit, c’est l’ophtalmologiste qui déterminera le type d’opération recommandée.

La chirurgie réfractive est considérée comme une opération de confort, c’est pourquoi elle n’est pas remboursée par l’Assurance Maladie. Cependant, certaines complémentaires santé prennent en charge une partie des dépenses. C’est le cas de la mutuelle MILTIS ! Avec le contrat santé LUMINEIS couplé au pack ODA (Optique, dentaire audiologie), vous bénéficiez de remboursements partiels sur la chirurgie réfractive. 

Nos autres guides