;

Le masseur-kinésithérapeute

kinésithérapeute

Que fait le masseur-kinésithérapeute ?

Il est le médecin spécialiste de la rééducation et emploie des techniques de massages, d’étirements musculaires (mouvements passifs) et des exercices manuels ou musculaires (mouvements actifs). L’objectif du masseur-kinésithérapeute est avant tout d’aider les patients à recouvrer leurs capacités physiques, voire les développer pour se sentir mieux.

Ce professionnel de santé utilise parfois des vibrations, des ultrasons et des courants électriques ; on parle alors de physiothérapie.

La kinésithérapie fait partie des spécialités dîtes « paramédicales ». Cela signifie que le praticien n’est pas « docteur en médecine ». Pour exercer cette profession, il faut être obligatoirement inscrit au Conseil national de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes.

Quand faut-il le consulter ?

C’est généralement après une entorse, une scoliose ou une opération chirurgicale que la consultation d’un masseur-kinésithérapeute est prescrite.

Le masseur-kinésithérapeute peut être consulté sans ordonnance s’il s’agit d’une remise en forme, de relaxation ou de massages liés à une activité sportive.

La kinésithérapie s’adresse à tous, du nourrisson (notamment pour la kinésithérapie respiratoire) aux seniors (arthrose, rhumatismes, douleurs lombaires…) en passant par les jeunes actifs et sportifs.

Le déroulement de la consultation

Pour commencer, le masseur-kinésithérapeute étudie le dossier médical du patient (radiologies, ordonnances, recommandations éventuelles de confrères…). Ensuite, il interroge le patient pour connaître les détails de la douleur et préciser son diagnostic. En réunissant toutes les informations dont il dispose, le « kiné » est en mesure d’expliquer les exercices à mettre en place et leurs effets sur la douleur ressentit. En fonction de la pathologie, plusieurs séances peuvent être prescrites à un rythme régulier.

Le remboursement de la consultation

La Sécurité sociale se base sur une consultation à 23 ou 25 € et prend en charge 70% de cette somme si la consultation intervient dans le parcours de soin coordonnés. Attention, la plupart des médecins spécialistes pratiquent des dépassements d’honoraires(1). La Sécurité sociale et certaines complémentaires santé ne les prennent pas en charge.

Notre conseil : renseignez-vous auprès de votre organisme assureur pour connaître les modalités de remboursements.

Astuce : pour trouver un spécialiste près de chez vous, consultez le site de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeute.

(1)Dépassements d’honoraires : rémunération des professions libérales. Certains honoraires sont plafonnés par l’Etat mais les spécialistes peuvent fixer eux-mêmes leurs tarifs.

guide précédent retour à la liste guide suivant