Baisse de l'audition les signes d'alerte et comment réagir - MILTIS
le 12/08/2022

Baisse de l’audition : quels sont les signes d’alerte et les bons réflexes à adopter ?

Une baisse de l’audition peut se traduire par plusieurs signaux d’alerte : bruits atténués, difficulté à suivre une conversation, augmentation du volume de la télé, sifflements, acouphènes… Ces signaux progressifs peuvent dans certains cas prédire une perte de l’audition progressive et conduire peu à peu à l’isolement, notamment chez les personnes âgées. Comment les reconnaître et que faire pour protéger son système auditif ?

Les signaux d’alerte en cas d’une perte d’audition

Dans 90 % des cas, un problème auditif survient avec l’âge, c’est ce qu’on appelle la « presbyacousie », qui se caractérise par la perte naturelle de l’audition liée au vieillissement physiologique du système auditif. Elle est souvent imperceptible avant l’âge de 60 ans et reste considérée comme la principale source de surdité chez les personnes âgées. Un problème pouvant devenir très rapidement invalidant.

Il faut savoir qu’une perte auditive n’apparait jamais de façon brutale et immédiate, mais plutôt de manière progressive. C’est pourquoi, certains signes peuvent parfois alerter sur une potentielle baisse de l’audition :

  • Demander à son interlocuteur de répéter plusieurs fois ;
  • Ne plus réussir à suivre une conversation dans un environnement bruyant (restaurant, repas de famille…) ;
  • Entendre difficilement lors d’une conversation téléphonique ;
  • Augmenter le volume de la télévision ou de la radio ;
  • Ne plus entendre certains sons du quotidien, comme la sonnerie de son téléphone, son réveil ou certains bruits extérieurs ;
  • Distinguer plus facilement les voix des hommes que celles des femmes ou des enfants ;
  • Entendre des bruits anormaux dans les oreilles, appelés des acouphènes ;
  • Avoir des vertiges de façon régulière ;
  • Avoir une prédisposition héréditaire : des membres de la famille qui ont déclaré des problèmes de surdité avant l’âge de 50 ans.

Dans ces cas-là, il convient de prendre rendez-vous avec son médecin traitant ou un spécialiste de l’audition (ORL) pour passer un audiogramme et surveiller l’évolution de son audition chaque année.

Comment réagir ?

La prévention reste le meilleur moyen pour retarder la presbyacousie. A cet effet, il est recommandé de se faire dépister régulièrement et de surveiller son niveau d’audition chaque année dans le cas où une perte auditive serait avérée. Certains gestes peuvent également être adoptés au quotidien, en prévention avant l’apparition des symptômes :

  • Protéger ses oreilles du bruit selon les situations (discothèques, écouteurs, travail dans un environnement bruyant…) ;
  • Réduire le son de la musique diffusée dans le casque ou les écouteurs et limiter son écoute ;
  • Eviter les coton-tige pour faire sa toilette, car ils favorisent la constitution d’un bouchon de cérumen ;
  • Faire attention à l’eau en cas de problème de tympan ;
  • Consulter un médecin rapidement si des douleurs ou des écoulements proviennent de l’oreille ;
  • Soigner ses oreilles en cas de maladie diagnostiquée ;
  • Maintenir une bonne hygiène du conduit externe de l’oreille en privilégiant un nettoyage doux (par exemple avec du spray d’eau de mer et un rinçage à l’eau) ainsi qu’un séchage soigneux ;
  • Enfin, consommer des aliments riches en oméga-3 pour leurs effets antioxydant.

Pour aller plus loin, consultez nos guides dédiés :


Avec notre contrat santé CALIBRIS, vos appareils auditifs sont entièrement remboursés dans le cadre du 100 % santé. Estimons vos besoins ensemble dès maintenant ! Simulez vos remboursements dès maintenant en remplissant votre devis personnalisé en ligne et obtenez un tarif immédiat.

demande devis Calibris - Mutuelle Miltis

article précédent retour à la liste article suivant