Quels sont les vaccins obligatoires pour les enfants ?

Vaccins enfants

Les parents sont préoccupés par la santé de leurs enfants et font tout leur possible pour les protéger des maladies. Toutefois il existe encore certaines défiances envers la vaccination. En effet, certains parents se méfient des vaccins et ne sont pas toujours très assidus pour faire traiter leurs enfants.

Afin de lutter contre ce phénomène le Gouvernement a augmenté la liste des vaccins obligatoires passant de 3 à 11 pour tous les enfants. Cette mesure est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2018, Miltis vous en dit plus sur les différents vaccins concernés.

Quels sont les vaccins obligatoires ?

Jusqu’à l’année dernière, seul 3 vaccins étaient obligatoires pour les jeunes enfants.
Ceux-ci concernent la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite ou DT-Polio.

Cette obligation a permis d’éradiquer presque totalement ces maladies de notre pays.

8 autres vaccins étaient jusqu’à maintenant recommandés mais pas obligatoires : coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole (ROR), Haemophilus influenzae b, pneumocoque, méningocoque C et hépatite B. Le Gouvernement a remarqué que la couverture pour ses vaccins facultatifs était en baisse et que certaines de ces maladies regagnaient du terrain.

Pour rappel, voici plus de détails sur ces maladies :

  • La coqueluche : Une maladie qui touche les nourrissons et qui peut-être potentiellement mortelle.
  • La rougeole : Avant la découverte du vaccin, cette maladie était responsable d’encéphalites et d’une cinquantaine de décès par an. Elle regagne du terrain depuis une dizaine d’années.
  • La rubéole : Pour une femme enceinte cette maladie peut avoir des conséquences dramatiques comme la mort du fœtus ou de graves malformations.
  • Les oreillons : Cette maladie était la cause de nombreuses méningites enfantines.
  • L’Haemophilus influenzae b : Auparavant cette bactérie était responsable d’environ 500 cas de méningite sur les jeunes enfants par an.
  • L’hépatite B : Elle amplifie les risques de cirrhoses et de cancers du foie. Le vaccin administré dès le plus jeune âge donne de très bons résultats.
  • Le pneumocoque et le méningocoque : Correspondent eux aussi à des formes de méningites graves pouvant aller jusqu’au décès de l’enfant.

Suite à cette réforme, les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 devront obligatoirement avoir été vaccinés contre les 11 maladies ci-dessus pour pouvoir être admis dans des lieux publics comme des crèches ou à l’école.

Pourquoi rendre autant de vaccins obligatoires ?

Comme évoqué plus haut, les Autorités Publiques ce sont rendus compte d’un certain laxisme de la part de parents vis à vis des vaccins recommandés mais pas obligatoires.

Cela a entraîné le retour de maladies qui avaient pourtant disparues comme la rougeole qui a refait surface dernièrement. Des enfants meurent encore de cette maladie de nos jours en France.

Certains pays comme la Suède, le Japon ou l’Angleterre ont arrêté l’administration de certains vaccins pendant une période et ont repris quelques années après suite à une recrudescence de la maladie concernée.

Ces différentes expériences ont incité le Gouvernement Français à prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter de telles déconvenues.

guide précédent retour à la liste guide suivant