;

L’hébergement chez un proche : une solution économique ?

héberger un proche senior

Outre les EHPAD et les familles d’accueil agréées, un senior peut être pris en charge par une personne de sa famille. S’il n’a plus les moyens de s’assurer financièrement ou si sa condition physique l’empêche de réaliser les tâches de la vie quotidienne, l’hébergement chez un proche peut être envisagé.

Quels sont les avantages pour l’accueillant ?

En prenant en charge un ascendant (parents, grands-parents…) sous un toit, la personne qui l’accueille peut déduire de ses impôts sur le revenu une somme forfaitaire de 3 407 €. Si l’ascendant est âgé de plus de 70 ans ou est infirme et qu’il réside dans le même logement que son aidant, ce dernier peut bénéficier d’un abattement de la taxe d’habitation1.

A savoir : le senior hébergé peut déclarer le proche qui l’accueille comme étant son employeur. Il devra alors le rémunérer avec des chèques emplois services.

Quels sont les avantages pour le senior ?

Les seniors sont nombreux à ressentir un sentiment de solitude, voire d’abandon. D’un côté, les enfants sont occupés par leur vie professionnelle et personnelle, et de l’autre les petits-enfants sont amenés à déménager plusieurs fois au cours de leur vie pour poursuivre leurs études et trouver une profession. Malgré l’existence de nouvelles technologies permettant de garder un lien avec ses proches, rien ne remplace une relation réelle.

En étant hébergé chez un proche, qui plus est un descendant (enfant, petit-enfant…), le senior se retrouve dans un lieu commun, entouré de personnes qu’il connaît et avec qui il peut partager des souvenirs et des anecdotes personnelles. Il est alors rassuré et en confiance !

Attention au nouveau rythme de vie

Héberger un membre de la famille n’est pas de tout repos, bien au contraire. Les règles de vie commune doivent convenir à tout le monde, malgré la différence d’âge et les caractères de chaque personne vivant sous le même toit. Des tensions peuvent alors se créer et il est très important de remettre les choses au clair quand la situation se dégrade. Le risque est de créer des histoires familiales que l’on sait parfois très douloureuses et durables.

Lorsqu’il faut s’occuper d’une personne âgée, les habitudes de vie du foyer sont amenées à changer ; les repas, sorties et activités ne doivent pas impacter l’équilibre familial.

Notre conseil : commencez par réunir tous les membres de la famille qui devront vivre avec la personne âgée à charge. Faîtes le point sur les points positifs et négatifs et trouvez l’équilibre qui conviendra à tout le monde. Une fois cette étape réalisée, conviez le senior à une nouvelle discussion et définissez les règles de vie à respecter et l’éventuelle participation financière. Ainsi, vous débuterez la relation sur des bases connues de tous les habitants du foyer.

1Source : impots.gouv.fr

guide précédent retour à la liste guide suivant