;

Les familles d’accueil pour seniors : ça existe !

famille accueil seniors

De quoi s’agit-il ?

Si les maisons de retraite, désormais appelées EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), ne semblent pas être la meilleure solution pour vous et qu’aucun de vos proches n’a la possibilité de vous héberger, sachez qu’il existe des familles d’accueil. Le foyer d’accueil peut être composé d’une personne seule ou d’un couple, à la seule condition que l’un des deux ait au moins 65 ans.

Elles accueillent une à trois personnes âgées de 60 ans et plus ou des personnes handicapées, dans leur propre domicile. En contrepartie, les accueillants familiaux s’engagent à s’occuper 24h sur 24 de leurs résidents.

Est-ce une profession ?

Oui ! Etre accueillant familial est une profession encadrée par le Code de l’action sociale et des familles. Pour pouvoir exercer ce métier, il faut déposer un dossier administratif qui répond à certaines exigences matérielles précises (taille de la chambre, chauffage adapté, point d’eau à proximité…). Ensuite, des professionnels du milieu médico-social viennent rendre visite aux demandeurs pour vérifier la conformité du logement.

Pour exercer ce métier, un agrément, renouvelable tous les cinq ans, est délivré par le Conseil Général. Les départements sont tenus d’organiser et de financer les formations des aidants.

Combien y-a-t’il de familles d’accueil en France ?

En 2015, l’IFREP recense 9 742 familles d’accueil agréées. Au total, 7 850 personnes handicapées et 6 700 personnes âgées sont prises en charge par ces professionnels.

Quels sont les avantages d’une famille d’accueil ?

Contrairement aux EHPAD où les résidents sont nombreux, les familles n’ont le droit d’accueillir que 3 personnes maximum. Ainsi, les aidants ont davantage de temps pour s’occuper de chaque personne et une vraie relation de confiance et de proximité peut se créer. La vie dans une famille d’accueil pallie le manque de lien social et réduit considérablement le sentiment de solitude souvent cité par les seniors. Jeux, sorties, repas… toutes les occasions sont bonnes pour partager des moments conviviaux.

Combien coûte l’hébergement en famille d’accueil ?

Le coût d’un hébergement en famille d’accueil pour senior ou personne handicapée dépend de la durée du séjour, de la fréquence (temps complet, temps partiel, nombre de jours par semaine…) et de la zone de résidence. Le montant à payer par le résident comprend le loyer, les services rendus, une indemnité d’entretien et une indemnité journalière. Il faut alors compter entre 1 400 et 2 100 € par mois.

A savoir : certaines aides financières peuvent être demandées par le résident.

Quelles conditions faut-il respecter pour obtenir une place ?

Pour prétendre à un hébergement au sein d’une famille d’accueil, il faut entrer dans ou (ou plusieurs) critère(s) suivant(s)1 :

  • Adultes handicapés :
    • Ayant toujours vécu chez leurs parents, avec ou sans prise en charge institutionnelle,
    • Sortant d’une hospitalisation mais n’étant pas encore aptes à (re)vivre en milieu ordinaire,
    • Souffrant d’inaptitudes physiques, sociales ou comportementales,
    • Ne pouvant envisager une vie autonome, mais susceptibles de développer un projet de vie en famille d’accueil.
  • Seniors de plus de 60 ans :
    • Ne disposant plus de l’autonomie suffisante pour vivre à leur domicile de façon indépendante,
    • Recherchant une solution alternative au placement en EHPAD,
    • Dont le moral décline, suite à la disparition d’êtres chers,
    • Dont le retour à domicile est devenu impossible, suite à une hospitalisation.

Voir aussi

Les EHPAD : établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes

Famille d’accueil pour senior : un vrai métier

Tout savoir sur les familles d’accueil

1 Source des conditions d’acceptation en famille d’accueil : Accueillir un senior chez soi

guide précédent retour à la liste guide suivant