;

Drogue, tabac, alcool et les nouvelles addictions : comment s’en sortir ?

Que risque-t-on en cas d’ivresse ?

Il n’est pas interdit de faire la fête avec ses amis et de boire un verre. En revanche, la conduite en état d’ivresse est interdite en France. On oublie aussi souvent qu’il est également interdit de marcher sur la voie publique en état d’ébriété.

Le Code pénal parle alors d’ivresse publique et manifeste. L’arrêté-loi du 14 novembre 1939 relatif à la répression de l’ivresse a pour objectif de prévenir les troubles que peut causer, dans les lieux publics, une personne en état d’ivresse manifeste. L’infraction est frappée d’une peine d’amende voire d’emprisonnement en cas de récidives multiples.

Dans une soirée, une consommation immodérée de boisson alcoolisée va entraîner un état d’ivresse. Un état d’ivresse peut s’accompagner d’un ou plusieurs des symptômes suivants :

– Troubles de l’élocution

– Somnolence

– Vomissements

– Maux de tête

– Vision déformée et audience

– Jugement faussé

– Perception et coordination diminuée

– Inconscience

– Anémie (diminution des globules rouges)

– Coma éthylique : lorsque l’alcoolisation est importante il y a un risque de   tomber dans un coma éthylique.

– Blackout (trous de mémoire) la personne ne peut pas se souvenir des événements qui ont eu lieu

Aujourd’hui, on voit de plus en plus de risques liés à la pratique du « binge drinking » (cuite express). Le « binge drinking » consiste à boire beaucoup d’alcool en très peu de temps pour obtenir un état d’ivresse rapide et très élevé. On retrouve cette pratique plutôt parmi les adolescents et les jeunes adultes.

Ce type de consommation peut avoir des conséquences graves, à la fois sur le court terme (coma éthylique qui peut, faute de soins d’urgence, provoquer la mort, accidents de la circulation, accès de violence et d’agressivité, etc…) mais également sur le long terme avec des conséquences neurologiques sur le cerveau, et des risques potentiels de dépendance, …

Que faire si l’alcool devient une addiction ?

D’une consommation festive à une consommation addictive, quels sont les signes pour savoir si on est alcoolodépendant ?

Les signes qui doivent vous alerter :

– Quand je bois, je n’arrive pas à m’arrêter

– J’ai des envies de boire mon premier verre d’alcool de plus en tôt dans la journée

– Mon entourage me fait des remarques sur ma consommation d’alcool

– J’ai besoin de boire de l’alcool pour me sentir en forme

– J’ai voulu arrêter de boire pendant quelques jours et je n’ai pas pu

Comment s’en sortir ? Tout d’abord, il faut essayer d’évaluer sa consommation d’alcool et aller voir son médecin traitant qui saura vous orienter, vers un spécialiste, car il existe des approches thérapeutiques très différentes.

Il existe aussi des centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) qui sont près de chez vous et qui peuvent vous accompagner.

Quels sont les risques liés à la drogue ?

L’usage de drogues présente toujours des risques et des dangers. Les drogues sont des psychotropes, ou substances psychoactives.

Les effets, les risques et les dangers seront différents selon les produits qui seront consommés, de la quantité, de la fréquence, mais aussi selon l’usage qui en sera fait. L’état physique, psychique et la sensibilité du consommateur, et on peut ajouter selon les circonstances de la consommation, sont des éléments qui devront être pris en compte.

On peut distinguer 3 types de comportement de consommation :

– L’usage récréatif : limité à des contextes occasionnels et festifs

– L’usage abusif : la consommation devient régulière avec des quantités de plus en plus importantes

– La dépendance : physiquement, le consommateur ne peut plus se passer de prendre de la drogue car le manque se fait sentir et là on peut parler d’addiction.

Que faire si la drogue devient une addiction ?

Comment faire pour arrêter ? Arrêter seul ou se faire aider ? Avant tout arrêt, il est peut-être souhaitable de rencontrer son médecin généraliste pour faire le point, et qui saura vous orienter vers un professionnel de l’addictologie. Celui-ci pourra vous aider à définir un parcours de soin adapté à votre dépendance et mettre en place un suivi.

Quels sont les risques liés au tabac ? Est-ce que tous les fumeurs courent le même risque ?

Les risques de maladies liées au tabagisme peuvent dépendre de plusieurs facteurs notamment :

– De l’âge du début de la consommation de tabac

– Du nombre d’années où l’on a consommé du tabac

– De la quantité

– Du type de tabac

– De facteurs génétiques propres à chaque personne

On constate que le tabac est lié à plusieurs maladies dont :

– Maladies des voies respiratoires

– Maladies cardiovasculaires

– Cancers

guide précédent retour à la liste