;

Le médecin généraliste : le spécialiste du premier recours

médecin généraliste

Une douleur peut survenir à n’importe quel moment, qu’elle soit bénigne ou non, nous avons besoin d’être rassuré et de savoir de quoi il s’agit. En fonction du degré de souffrance, l’interlocuteur privilégié n’est pas toujours le même : Urgences, SAMU, pompiers ou médecin généraliste, à chacun son rôle.

Quel est le rôle du médecin généraliste ?

La médecine avant tout

Le médecin généraliste, qui peut également être le « médecin traitant », est avant tout très polyvalent : il accueille des bébés, des adolescents ou encore des personnes âgées et traite des pathologies diverses (maladies saisonnières, entorses, douleurs musculaires…). Chaque patient est différent et le médecin généraliste doit adapter son discours et les soins pratiqués.

Il est celui qui coordonne les relations avec les médecins spécialistes. C’est lui qui dirige le patient vers le praticien qui pourra le soigner quand il n’est pas en capacité de le faire.

Pour certaines pathologies, c’est le médecin généraliste qui prescrit les ordonnances, notamment pour le renouvellement de traitements réguliers.

A savoir : il peut pratiquer des actes de gynécologie, de pédiatrie ou encore de petite chirurgie comme les sutures.

La prévention

Enfin, le médecin généraliste doit s’assurer que les actes à réaliser régulièrement (bilans de santé, prises de sang, vaccins…) sont suivis et réalisés dans les délais prescris. La prévention est un axe important de son travail.

Le conseil

Il conseille non seulement sur les traitements à suivre mais il s’intéresse également à l’environnement de vie du patient. Grâce à la relation de confiance qui s’installe au fil des consultations, il peut détecter des maux non exprimés.

Actualité : à partir du 1er mai 2017, le prix de la consultation augmentera de deux euros et passera donc de 23 à 25 euros. Le tarif de 23 euros n’a pas augmenté depuis 2011.

retour à la liste guide suivant