Qu’est-ce que l’Assurance Maladie ?

L’Assurance Maladie, qui existe depuis plus de 70 ans, est l’une des cinq branches de la Sécurité Sociale qui permet à tous les citoyens français de pouvoir être remboursés lors de consultations ou actes médicaux ainsi que de pouvoir recevoir des aides lors d’un arrêt de travail. Elle facilite ainsi l’accès au soin et, donc, la préservation de la santé pour tout le monde tout en apportant une qualité de soin optimale. Elle se base sur quatre valeurs :

  • L’universalité: la santé accessible à tous qu’importe le revenu ou la classe sociale,
  • La solidarité: tout le monde cotise pour être pris en charge en fonction de ses besoins,
  • La responsabilité: chacun est responsable du bon fonctionnement de l’Assurance Maladie,
  • L’innovation: adaptation permanente de l’Assurance Maladie pour répondre aux attentes.

Pour résumer, l’Assurance Maladie a donc pour fonction de faire accéder à des soins de qualité tous les assurés qu’importe leur revenu et leur situation.

Elle intervient de deux façons différentes. Une première avec des indemnités journalières lors d’une perte de salaire pour des raisons médicales (maladie, maternité, invalidité…) et une seconde en nature lors d’un remboursement d’actes médicaux, d’une consultation avec un médecin ou lors d’achat de médicaments.

Depuis un peu plus de dix ans, l’Assurance Maladie prend en compte ce qu’on appelle le « Parcours de soins coordonnés ». Chaque assuré doit choisir un médecin traitant (à partir de 16 ans) afin d’être « soigné, suivi et orienté dans le système de soins ». Ce dernier va, pour certains cas, conseiller à son patient de suivre un parcours (voir tel ou tel médecin spécialiste) afin d’être soigné au mieux. Un patient qui respecte ce parcours sera mieux remboursé qu’un autre qui ne le respecte pas (exemple : voir un spécialiste sans consulter son médecin traitant).

L’Assurance Maladie ne rembourse qu’une partie des frais de santé et laisse à la charge de l’assuré un montant qu’il devra payer (reste à charge). Vous pouvez cependant faire appel à une complémentaire santé en souscrivant à un contrat qui vous permettra d’être remboursé partiellement ou totalement de ce reste à charge non couvert par la Sécurité Sociale.