hoquet
le 28/04/2016

Tout savoir sur le hoquet

Qu’est-ce que le hoquet ?

Le mot « hoquet » est issu de l’onomatopée « hok » qui exprime un bruit de coup.

Le hoquet (myoclonie phrénoglottique en termes médicaux) désigne une succession de contractions involontaires et répétées du diaphragme. Il est associé à la fermeture de la glotte et à une contraction des muscles intercostaux.

 

 

Les sons « hic » que l’on ne peut s’empêcher d’émettre sont dus à la fermeture brutale de la glotte et donc à l’arrivée d’air qui est diminuée.

Il existe deux types de hoquets :

  • Le hoquet bénin qui ne dure en général pas plus de quelques minutes, Il peut être lié à des problèmes digestifs,
  • Le hoquet chronique (ou hoquet rebelle) qui peut durer des heures, des jours voire des mois. Il est alors considéré comme une maladie qu’il faut prendre au sérieux. Il est souvent lié à des maladies affectant le nerf phrénique, le nerf vague ou le tronc cérébral.

Comment stopper les « hok » ?

Qui n’a jamais entendu quelqu’un dire « pour stopper le hoquet, il faut arrêter de respirer pendant quelques secondes » ou alors « il faut boire un grand verre d’eau sans s’arrêter ». En réalité, il existe une soixante de techniques recensées, qui ont plus ou moins montré leur efficacité.

Scientifiquement, aucune des solutions que vous entendrez autour de vous n’a été réellement prouvée. Vous devrez donc trouver celle qui fonctionne sur vous en essayant plusieurs techniques.

En revanche, si vous souffrez d’un hoquet chronique, un traitement peut vous être prescrit en fonction de la maladie qui l’a déclenché.

Dois-je consulter un médecin ?

Si le hoquet dure longtemps ou revient souvent, consultez votre médecin généraliste. Il fera le point sur ce qui peut être fait pour soigner votre hoquet et vous prescrira un traitement et/ou des examens médicaux supplémentaires pour s’assurer de la nature du hoquet.

article précédent retour à la liste article suivant