Etat des lieux téléconsultation
le 13/09/2019

La téléconsultation : premier état des lieux un an après le remboursement !

Il y a maintenant un an de cela, une des mesures phares du Gouvernement pour lutter contre les déserts médicaux et limiter les déplacements des personnes à mobilité réduite était la téléconsultation. Pour rappel, cette pratique consiste à consulter un professionnel de santé à distance sans avoir à se déplacer de chez soi.

De plus, depuis septembre 2018, il est possible de se faire rembourser ces consultations à distance par l’Assurance Maladie sous certaines conditions (être passé par votre médecin traitant, être connu du médecin téléconsultant).

 

Tout a donc été mis en place pour que les français aient recours à cette pratique mais un an après est-ce vraiment le cas ? que disent les chiffres ?

Où en est la téléconsultation aujourd’hui ?

Pour rappel une première étude avait déjà été réalisée en novembre dernier et à l’époque seul 8% des français avaient eu recours à la téléconsultation au moins une fois lors des 12 derniers mois.

Première bonne nouvelle, ce chiffre est en hausse et atteint 12% aujourd’hui. Cela représente un total de 60 000 téléconsultations réalisées en un an. Ce chiffre est somme toute honorable mais reste très loin des 500 000 actes espérés par le Gouvernement en 2019.

Comme nous le rappelions au début de cet article, la téléconsultation avait pour premiers buts de lutter contre les déserts médicaux et faciliter les consultations pour les personnes âgées. Là encore il semblerait que les résultats ne soient pas à la hauteur des attentes. En effet, 52% des téléconsultations réalisées l’ont été dans des villes de plus de 100 000 habitants contre seulement 16% en zone rurale.
Les seniors ne semblent pas non plus très friands de ce dispositif puisqu’ils ne représentent que 12% des consultations à distance enregistrées.

Terminons cette analyse chiffrée par une note positive, la courbe des téléconsultations montre une accélération notable sur les 12 derniers mois. Sur tout le mois de janvier, 2 000 téléconsultations avaient été comptabilisées, depuis la rentrée le rythme est monté à plus de 10 000 par mois ! Tout n’est donc pas négatif et de nouvelles mesures devraient permettre d’amplifier ce phénomène.

Téléconsultation : les motifs d’espoir

Malgré ces chiffres plutôt modestes plusieurs motifs d’espoir existent concernant l’avenir de la téléconsultation en France. Tout d’abord, il est important de noter que pour le moment, seulement 1 600 médecins libéraux ou structures de santé ont eu recours à la téléconsultation. Cela prouve qu’il faut du temps pour que les médecins intègrent ce dispositif à leurs habitudes de consultation et le proposent à leurs patients.

Autre frein en cours d’amélioration, la présence sur le marché d’outils suffisamment sécurisés pour échanger des données de santé et permettre le paiement d’une consultation. Ils étaient rares jusqu’à présent mais des acteurs  majeurs comme Doctolib ce sont emparés du sujet et devraient accélérer les choses.

Enfin, à partir de janvier 2020 les infirmières seront rémunérées par la Sécurité Sociale lorsqu’elles interviendront dans le cadre d’une téléconsultation à domicile. Cela devrait permettre une meilleure sensibilisation des patients à cette pratique, notamment les plus âgés.

Pour toutes ces raisons, nous croyons également en la téléconsultation chez Miltis et c’est pourquoi nous participons nous aussi à son essor en mettant à la disposition de tous nos adhérent le service MédecinDirect.

En savoir plus sur l’actualité santé

article précédent retour à la liste article suivant