;
Danger alcool femme enceinte
le 13/09/2018

Les risques liés à l’alcool pour les femmes enceintes

Nous connaissons tous l’idée très répandue qui prétend que boire un verre de vin par jour serait bon pour la santé. Le débat n’est pas encore réellement clos et tous les médecins n’ont pas le même avis sur le sujet.

Il existe un point sur lequel tous les professionnels de santé s’accordent : les risques de la consommation d’alcool pour les femmes enceintes. En effet, ce sujet est fortement débattu en ce moment dans l’actualité suite à la publication d’une étude par l’agence sanitaire Santé publique France. Celle-ci estime les troubles causés par l’alcoolisation fœtale chez les nouveau-nés à 3 207 cas en 7 ans (de 2006 à 2013).

 

En savoir plus sur le Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF)

Sur les 3 207 nouveaux nés évoqués ci-dessus, 452 sont atteints par ce que l’on appelle le Syndrome d’Alcoolisation Fœtale qui est la forme la plus grave des troubles générés par une consommation d’alcool lors de la grossesse. Ce chiffre représente tout de même une naissance par semaine, preuve d’un sujet à prendre en compte par les organismes sanitaires en France.

Dans sa forme la plus grave, ce syndrome peut entraîner des anomalies physiques (malformations, retard de développement…) mais aussi neurodéveloppementales comme par exemple des problèmes de mémoire, des retards mentaux, des déficits de l’attention…
Ces risques ne sont donc vraiment pas à prendre à la légère et c’est pourquoi le Ministère de la Santé préconise de stopper complètement sa consommation d’alcool pendant la grossesse.

Le 9 septembre (journée mondiale du SAF) sera l’occasion de campagnes de prévention utilisant le slogan « Par précaution, zéro alcool pendant la grossesse ». Ces actions auront une importance accrue à La Réunion, en Régions Haute-Normandie et Nord-Pas-de-Calais particulièrement touchées par ce phénomène selon l’étude.

Une autre action prévue est d’augmenter la taille du pictogramme d’interdiction aux femmes enceintes qui est présent sur toutes les bouteilles d’alcool vendues en France depuis 2017. Cette mesure devrait entrer en vigueur d’ici 2019.

Agnès Buzyn, ministre de la santé, devra s’atteler à la tâche dans le cadre du plan santé dévoilé fin mars.

Plus d’informations sur l’actualité santé

article précédent retour à la liste article suivant