plan prévention
le 09/04/2018

« Rester en bonne santé toute sa vie » : le nouveau programme du plan prévention du gouvernement

Le 1er ministre, Edouard Philippe et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ont présenté, le lundi 26 mars 2018, les différentes mesures de prévention « pour permettre aux Français de rester en bonne santé tout au long de leur vie ». « Une vraie politique de prévention permettrait de préserver près de 100 000 vies par an« , a déclaré Edouard Philippe.

Ce plan est axé notamment sur la lutte anti-tabac, la vaccination, le dépistage du cancer du col de l’utérus.

 

 «La bonne santé passe par l’accès aux soins mais elle passe aussi par la prévention», a déclaré le Premier ministre, Édouard Philippe, en présentant les 25 mesures. La ministre de la santé complète en ajoutant qu’il faut « assumer le choix de réorienter notre système de santé au bénéficie de la prévention.

Ce nouveau volet du plan de prévention dit « Priorité prévention» représente 400 millions d’euros pour 5 ans.

Quelques mesures concrètes du plan  :

  • la lutte contre le tabagisme : les traitements anti-tabac vont progressivement être pris en charge intégralement dès lors où le traitement est prescrit sur ordonnance. Actuellement, un forfait de 150 € par an permet de rembourser les substituts nicotiniques (patch, pastilles, gommes) Cette mesure devrait permettre de lever les freins liés à l’avance de frais et d’encourage davantage de fumeur à arrêter, selon le gouvernement. En France, plus de 13 millions de fumeurs et 73 000 décès par an dont le tabac est responsable.
  • la vaccination en pharmacie : dès 2019, généralisation sur l’ensemble du territoire de la vaccination contre la grippe par les professionnels de santé dans les pharmacies. Un test avait été fait dans certaines régions l’an passé. Au total, 155 944 personnes avaient été vaccinées. Seules les femmes enceintes sont exclus de ce dispositif, le plan de précise pas si cette exclusion sera maintenue pour 2019.
  • un nouveau dépistage organisé pour les femmes : le dépistage du col de l’utérus fera partie de la liste des dépistages tout comme le cancer du sein et colorectal. L’examen du frottis sera pris en charge à 100 % pour les femmes n’en ayant pas fait un dans les 3 dernières années. Chaque année, 3 000 femmes sont malades et  1 000 décès sont enregistrés.
  • le pictogramme sur les bouteilles d’alcool : « interdit aux femmes enceintes », va être agrandit pour une meilleure sensibilisation.
  • l’activité physique pour les enfants : l’objectif est de réduire l’obésité infantile. En effet à 5 ans, plus d’un enfant sur dix est en surpoids. Des bilans d’activité physiques et des consultations psychologiques seront remboursés sous la forme d’un forfait ainsi que des séances d’activité sportives pourront être prescrites sur ordonnance.
  • la gratuité des préservatifs pour les moins de 25 ans : mise en place d’une carte « pass préservatif », permettant aux jeunes d’avoir gratuitement des préservatifs. Ce principe a déjà fait ses preuves à l’étranger, notamment en Grande Bretagne.

plan prévention

article précédent retour à la liste article suivant