Contraception gratuite mineures
le 19/11/2019

Vers une prise en charge des frais de contraception pour toutes les mineures ?

Depuis le 31 mars 2013, les jeunes filles de 15 à 17 ans, si elles ont une ordonnance, peuvent obtenir gratuitement la pilule contraceptive auprès d’une pharmacie. Ce projet de loi porté par la ministre de la santé de l’époque Marisol Touraine, s’applique également pour les implants contraceptifs ou les stérilets et a pour objectif de limiter les recours à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).
Cette mesure ayant donné de bons résultats, le Gouvernement souhaiterait l’étendre à toutes les jeunes filles mineures.

Les 12-14 ans particulièrement concernées

Cette extension de la prise en charge des frais de contraception pour toutes les jeunes filles mineures part d’un constat simple : environ 1000 jeunes filles entre 12 et 14 ans tombent enceintes chaque année en France. Sur ces 1000 jeunes filles, plus de 700 ont recours à l’IVG.

En effet, à aujourd’hui les jeunes filles de moins de 15 ans qui ont des rapports sexuels doivent supporter elles-mêmes le coût des contraceptifs et des consultations médicales. Les personnes concernées étant le plus souvent en situation de fragilité le Gouvernement souhaite les soutenir en élargissant cette mesure.

Rappelons qu’en plus de la gratuité de la contraception, cette loi permet aux jeunes filles concernées de ne pas avoir à avancer les frais de leurs soins et également de bénéficier d’une confidentialité totale lorsqu’elles le souhaitent.

Le Gouvernement est d’autant plus encouragé dans sa démarche par les bons résultats obtenus par cette loi chez les jeunes filles de 15 à 17 ans. Avant l’adoption de celle-ci leur taux de recours à l’interruption volontaire de grossesse était de 9,5 pour 1000 contre 6 pour 1000 aujourd’hui !

Espérons que les résultats obtenus seront aussi positifs pour toutes les jeunes filles de moins de 15 ans.

article précédent retour à la liste article suivant