Octobre rose cancer du sein
le 16/10/2018

Octobre rose : un mois dédié à la prévention du cancer du sein

Depuis près de 25 ans maintenant, le mois d’octobre est dédié à la prévention du cancer du sein grâce à l’opération « Octobre rose ». C’est en 1993 aux Etats-Unis qu’a eu lieu la première campagne. Depuis, tous les ans, le mois d’octobre est l’occasion de sensibiliser l’opinion publique à cette maladie qui touche 1 femme sur 8 en France !



 

Le cancer du sein : où en sommes-nous ?

54 000 nouveaux cas sont détectés chaque année en France. À partir de 50 ans les femmes sont particulièrement sollicitées pour se faire dépister via des mammographies. Cependant il est fortement conseillé de commencer avant cet âge là afin de prévenir tous risques. En effet, même si le cancer du sein reste le plus meurtrier pour les femmes, il peut être guéri dans 9 cas sur 10 s’il est dépisté à un stade précoce.

De nombreux progrès ont été faits dans le domaine de la prévention du cancer du sein. Auparavant, il fallait environ un mois entre la mammographie et le verdict du médecin. Depuis peu, un Institut près de Paris, propose de donner une réponse en un jour seulement. Cela permet aux patientes d’éviter une importante phase de stress dans l’attente des résultats.

En plus des mammographies à effectuer tous les deux ans à partir de 50 ans, il est important pour les femmes d’apprendre l’autopalpation. Dans le cadre d’Octobre rose des ateliers sont organisés un peu partout en France afin d’apprendre aux femmes à réaliser ce geste correctement pour pouvoir détecter d’éventuelles grosseurs. Les médecins conseillent de réaliser ces séances d’autopalpation au moins une fois par mois.

Enfin, parmi tous les facteurs de risques il en existe un que les femmes peuvent contrôler : la consommation d’alcool. En effet une consommation régulière, même si elle est faible, augmente le risque d’être victime d’un cancer du sein.

En tant que mutuelle santé, nous encourageons toutes les femmes à prendre les mesures nécessaires pour se faire dépister le plus tôt possible et ainsi maximiser les chances de guérison.

Consultez nos autres actualités santé

article précédent retour à la liste article suivant