hypnose effets cerveaux
le 16/08/2016

Nouvelles révélations des effets de l’hypnose sur le cerveau

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose est décrite comme une méthode venant en complément de la médecine et de la psychologie. Lorsque nous sommes sous hypnose (ou hypnotisé), cela signifie que nous sommes conscients mais que nous percevons des choses différemment. L’hypnose se pratique dans le cadre d’une thérapie et doit répondre à un objectif précis (phobie, douleurs, stress…).

Plus d’informations dans notre article sur l’hypnose.

Les révélations d’une nouvelle étude

Qui étaient les participants ?

Des chercheurs de l’école de médecine de l’université de Stanford, aux Etats-Unis, ont mené une étude très sérieuse sur les effets de l’hypnose sur le cerveau.

Au total, 57 personnes dont 36 particulièrement réceptives à l’hypnose ont participé à l’étude. Chaque participant a passé trois IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) : une au repos, une en se rappelant du souvenir de son choix et une en état d’hypnose.

Que révèle l’étude ?

Pour les personnes les plus sensibles à l’hypnose, trois principaux changements ont pu être observés : les régions du cerveau liées à l’inquiétude, au contrôle de l’esprit sur le corps, à l’exécution des tâches et aux rêves éveillés ont particulièrement attiré l’attention des chercheurs.

L’activité des neurones a augmenté dans une zone activée pour la résolution d’un problème ; l’hypnose permettrait donc de ne plus tenir compte des soucis qui ont amené la personne à consulter un hypnotiseur. De plus, en étant sous hypnose, le cerveau contrôle mieux ce qui se passe dans le corps, sans que la personne en soit pleinement consciente.

Environ 10% de la population française sont très réceptifs à l’hypnose tandis que 10% y parviennent difficilement.

D’après l’un des auteurs de l’étude, le docteur David Spiegel, « nous n’utilisons pas nos cerveaux aussi bien que nous le pourrions ». C’est pourquoi cette étude a pour but d’améliorer l’hypnothérapie en l’adaptant à chaque patient, tout en prenant en compte des effets de cette méthode sur le cerveau humain.

C’est aussi l’occasion, pour les chercheurs qui s’intéressent à ce sujet, de montrer qu’il y a encore beaucoup de choses à découvrir sur l’hypnose et qu’il s’agit d’un phénomène qui mérite qu’on s’y intéresse sérieusement.

article précédent retour à la liste article suivant