;
Traitement cancer prostate
le 20/02/2019

Un nouveau traitement très prometteur contre le cancer de la prostate !

Le cancer de la prostate est le plus répandu chez les hommes. Environ 48 500 nouveaux cas sont détectés en France chaque année et entre 8 000 et 8 500 personnes meurent de cette maladie tous les ans. Les hommes âgés de 65 ans et plus sont les plus touchés par cette maladie.

Ce cancer est le 3ème plus meurtrier pour les hommes. C’est pourquoi des chercheurs se sont intéressés à un nouveau type de traitement offrant des résultats très intéressants.

 

Une diminution de 59% du risque de décès

L’Institut Gustave Roussy va faire renaître l’espoir chez les hommes malades du cancer de la prostate. La plupart des nouveaux traitements apparus ces dernières années s’adressaient uniquement aux patients déjà à un stade avancé de la maladie. En plus de cela, certains d’entre eux deviennent résistants à l’hormonothérapie et ne peuvent pas bénéficier des thérapies actuelles.

Cette nouvelle découverte devrait permettre d’agir bien plus en amont et donc d’améliorer la qualité de vie des patients. Ce nouveau traitement s’appelle le darolutamide et sa prise se fait par voie orale. D’après les chercheurs de l’Institut Gustave Roussy ce médicament permettrait non seulement de prolonger la durée de vie des patients de près de deux ans mais aussi de réduire de 59% les probabilités de décès des malades.

Le darolutamide a été administré à 1 500 patients répartis dans 36 pays. Ces malades ont été séparés en deux groupes. Le premier devait prendre 2 comprimés de 300 mg deux fois par jour quand l’autre groupe était sous placebo. Après de nombreuses semaines de traitement, les résultats sont troublants.

En effet, le groupe traité au darolutamide présentait un taux de survie à 3 ans d’environ 83 % contre 73 % pour ceux sous placebo. En plus de cela, le premier groupe disposait d’une estimation de survie sans métastase de 40,4 mois, contre 18,4 mois pour le deuxième.

Enfin autre bonne nouvelle concernant ce nouveau traitement, il semblerait que les effets secondaires qu’il génère soient très modérés. Certains patients ont manifesté une fatigue légère, de l’hypertension, des diarrhées… ce qui reste très raisonnable par rapport à d’autres thérapies.

De nouveaux tests vont devoir être effectués pour valider définitivement ce traitement au darolutamide mais sa commercialisation sur le marché de la santé pourrait avoir lieu d’ici 2 ans.

En savoir plus sur votre santé

article précédent retour à la liste article suivant