Carnet de santé 2018
le 13/03/2018

Nouveau carnet de santé à compter d’avril 2018

Suite à un arrêté publié au Journal Officiel le dimanche 4 mars 2018, à compter du 1er avril 2018, chaque parent d’un nouveau né recevra un nouveau modèle du carnet de santé.

A quoi sert le carnet de santé ?

Le carnet de santé est remis gratuitement à chaque enfant lors de la déclaration de naissance (Article 2132-1 du Code de la santé publique). En général, lors du départ de la maternité, il est donné aux parents par la maternité où l’enfant est né puisqu’y figurent les informations concernant la naissance et les 1ers jours de l’enfant.

 

C’est un support de dialogue régulier entre les familles et les professionnels de santé qui interviennent sur le suivi de santé de l’enfant. Nous y trouvons toutes les informations concernant la santé de l’enfant depuis sa naissance :

  • pathologies au long cours, allergies, antécédents familiaux ;
  • période périnatale (avant la naissance et après) : examens, conseils au parents, 18 ans, …) ;
  • courbes de croissance pour les filles et les garçons (taille, poids…) ;
  • examens bucco-dentaires (à 6, 9, 12, 15 et 18 ans) ;
  • hospitalisations, traitements par produits sanguins, examens radiologiques ;
  • vaccinations, maladies infectieuses.

C’est un document contenant des données médicales personnelles. Toutes les personnes qui consultent le carnet sont liées par le secret médical et professionnel.

En cas de perte, il faut en demander un nouveau à la PMI (Protection Maternelle et Infantile) du domicile de l’enfant.

Quelles sont les évolutions de ce nouveau carnet ?

Le carnet de santé a été mis à jour suite aux recommandations faites par le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) en tenant compte des avis et demandes des professionnels de santé et famille. Il a été enrichi et actualisé pour tenir compte des évolutions scientifiques et sociétales : des conseils de prévention, nouvelles courbes de croissances, calendrier des vaccins obligatoires,…

  • Conseils de prévention : des messages et conseils sont publiés pour accompagner les parents dans les 1ers mois qui suivent la naissance, au moment de l’adolescence, sur les risques d’allergie, etc…

Quelques exemples :

  • il est recommandé d’utiliser des biberons garantis sans bisphénol A ;
  • ne pas laisser un enfant de moins de 3 ans devant la télévision, même s’il ne la regarde pas,
  • ne pas mettre de tour de lit dans un lit à barreau, si possible,
  • faire dormir le nouveau-né dans la chambre de ses parents pendant les 6ers mois. pour éviter le syndrome du bébé secoué des conseils sont donnés aux parents pour réagir face aux pleurs constants d’un bébé.
  • Nouvelles courbes de croissance : en collaboration avec des médecins généralistes et pédiatres et en faisant une étude sur 261 000 enfants, l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) a établi de nouvelles courbes de croissances. Des documents et outils permettant d’accompagner les parents et professionnels de santé sur l’interprétation des courbes, seront publiés au cours de l’année.

Quelles sont les changements ? Sur l’édition 2006, il n’y avait pas de différenciation garçons et filles pour la croissance avant l’âge de 3 ans. Pour la version 2018, la distinction se fera dès la naissance en y intégrant aussi l’indice de masse corporelle (IMC). De plus, pour estimer la taille de l’enfant, celle des parents sera prise en compte.

Ces courbes sont plus adaptées pour le suivi de la croissance, le repérage de la puberté précoces et surtout le calcul de l’IMC.

  • Nouvelle liste de vaccins obligatoires : suite à la modification du calendrier vaccinal et des 11 vaccins obligatoires, les pages ont été mises à jour. Néanmoins, pas de changement, la copie des deux doubles pages a valeur de certificat de vaccination.
  • Consultation pédiatrique post naissance : à ce jour, il faut attendre 1 mois avant la visite chez le pédiatre. Il est désormais prévu une consultation dans la 2ème semaine après la naissance (entre 6 et 10 jours). Cette consultation est à la fois pour le suivi médicale du nourrisson mais également pour permettre à la maman de poser toutes ses questions, de la rassurer, de l’accompagner notamment en cas d’allaitement et de détecter le moindre problème.

Une notice a été diffusée aux professionnels de santé pour leur présenter ces nouveautés et plus particulièrement la lecture et l’utilisation des nouvelles courbes.

Pour en savoir plus, vous pouvez le consulter sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé. Ce nouveau carnet contiendra une centaine de page à destination des professionnels de santé, des parents et enfants/adolescents.

article précédent retour à la liste article suivant