médicament générique
le 27/09/2016

Médicaments génériques : faut-il avoir confiance ?

D’après une enquête menée par l’institut BVA, près de 8 Français sur 10 consommeraient des médicaments génériques et 93% en seraient satisfaits. L’Assurance maladie et l’agence du médicament ANSM s’associent et lancent une campagne d’informations à destination des professionnels de santé et du grand publics.

Qu’est-ce qu’un médicament générique ?

D’après Marisol Touraine, il s’agit d’un « médicament moins cher mais tout aussi sûr et efficace » que les autres médicaments. Un médicament est dit « générique » quand :

  • il est conçu à partir d’un médicament déjà autorisé dont le brevet est tombé dans le domaine public après une phase d’expérimentation de 10 ans et une phase d’utilisation de 10 ans après sa commercialisation,
  • il a la même composition qualitative et quantitative en principes actifs, la même forme et la même efficacité que le médicament d’origine (aussi appelé « princeps »).

Les médecins n’ont pas toujours connaissance de l’existence d’un médicament générique correspondant au traitement prescrit. C’est au moment de présenter l’ordonnance à votre pharmacien que ce dernier peut vous proposer un médicament générique. On appelle cela la « substitution ».

A savoir : il n’y a aucune obligation à accepter un médicament générique. En revanche, si vous refuser la proposition du pharmacien, vous ne bénéficierez pas du tiers payant et devrez avancer le coût du médicament avant de vous faire rembourser par l’Assurance maladie.

Pour quels symptômes et maladies existent-ils des génériques ?

Certains médicaments utilisés dans le traitement de maladies chroniques comme le diabète, le cholestérol ou encore l’hypertension existent en génériques.

Il existe également des médicaments génériques pour traiter des maladies plus graves comme la pneumonie, l’infarctus et la méningite par exemple.

7 milliards d’euros d’économie en 5 ans

Le succès progressif des médicaments génériques a permis d’économiser 7 milliards d’euros en 5 ans, notamment parce que leur conception est faite à partir d’une molécule déjà commercialisée ce qui entraîne une forte diminution des coûts de recherches et développement.

Voir la liste complète des médicaments génériques (format PDF). Attention, il s’agit de la version de septembre 2016. Elle est actualisée régulièrement sur le site de l’ANSM.

Objectif : informer les professionnels de santé et le grand public

Les professionnels de santé et les patients ne disposent pas de toutes les informations permettant de rassurer sur la consommation de médicaments génériques.

Pour pallier ce manque de connaissances, l’Assurance maladie et l’agence du médicament ANSM s’associent dans le lancement d’une campagne d’informations. Spots TV sur les chaînes nationales, vidéos sur le site du ministère de la Santé et spots radio sont diffusés depuis le 26 septembre. Des affiches sont également déposées dans les pharmacies et centres commerciaux. Elles seront également publiées dans la presse, du 02 octobre au 27 novembre.

Sur le site social-sante.gouv.fr, les internautes sont invités à poser toutes leurs questions sur les médicaments génériques. Des experts sont chargés d’y répondre de façon claire et précise. Cette initiative devrait durer jusqu’au 25 novembre.

Consultez le dossier sur les médicaments génériques de l’ANSM.

article précédent retour à la liste article suivant