ophtalmologie - le gouvernement souhaite encadrer les prix
le 29/10/2012

Lunettes et prothèses dentaires : le gouvernement souhaite encadrer les prix

La ministre de la santé, Marisol Touraine, en faisait l’annonce hier : les tarifs des lunettes et des prothèses dentaires vont faire l’affaire de nouvelles mesures afin d’être mieux encadrés. Après les dépassements d’honoraires des médecins, le gouvernement souhaite entamer le chantier de l’optique et des soins dentaires. Il s’agit aujourd’hui des deux postes de soins où les renoncements pour raison financière sont les plus fréquents.

Une tarification maîtrisée des soins dentaires

Une des premières mesures proposée par le gouvernement concerne « la tarification des produits dentaires qui doit être mieux encadrée ». Plusieurs fois épinglé par la Cour des comptes, le prix des prothèses en céramique est deux fois plus élevé en France qu’en Allemagne. Même constatation pour les bridges en métal ou en résine, presque trois fois plus cher qu’outre-Rhin.

Les examens pratiqués par les ophtalmologues

La seconde mesure annoncée concerne certains examens habituellement réalisés chez un ophtalmologue. Afin de diminuer les délais d’attente souvent très élevés, ces examens pourraient être effectués directement chez les orthoptistes ou les opticiens. Une mesure qui risque très certainement d’être mal reçue par les professions des ophtalmologues.

Enfin, la ministre de la santé  rappelle qu’elle est favorable au « développement des réseaux de soins et de magasins agréés par les mutuelles » favorisant la baisse des prix des équipements. Alors que les mutuelles n’ont pas l’autorisation pour opérer avec de tels réseaux, les députés socialistes ont déposé une proposition de loi pour les rendre accessibles. Ce qui est loin d’être de l’avis des fabricants de verres et des opticiens.

article précédent retour à la liste article suivant