grand froid
le 27/02/2018

Les conseils pratiques pour bien se protéger contre le froid

Depuis ce week-end, la vague de froid arrivée de Russie a pris place sur toute la France.

Pour lutter contre les températures négatives, des gestes simples sont nécessaires en prévention pour se protéger du froid polaire et vent glacial.

 

 

Selon Météo France, les journées de mardi 27 février 2018 et mercredi 28 février 2018 seront les plus froides du phénomène « Moscou-Paris ». Des masses d’air froid intense venues de Sibérie vont faire chuter de façon importante les températures. Nous atteindrons des températures pouvant aller jusqu’à – 10 ° mais dont le vent donnera une température ressentie de – 20 dans certaines régions.

Pour « survivre » durant ces jours les plus froids de l’hiver, le Ministère de la Santé a publié des recommandations et conseils pratiques.

S’habiller plus chaudement

Pour sortir, il est conseillé de mettre plusieurs couches de vêtements pour un effet isolant très efficace. En effet, ce n’est pas l’épaisseur des vêtements mais le nombre qui permettent de conserver la chaleur. Les vêtements ne doivent pas être trop près du corps et de préférence en matière respirante (tee-shirt thermique, pull en laine, veste polaire, doudoune en plume).

Important : bien couvrir les mains et les pieds ainsi que le cou et la tête : gants, chaussettes, tour de cou, écharpe, bonne. Les extrémités sont les parties du corps qui perdent rapidement la chaleur notamment en cas de rafales de vent.

Éviter les efforts physiques

Le froid accentue l’effort cardiaque. Pour limiter la surconsommation d’oxygène et donc des troubles du rythme cardiaque, il est déconseillé de pratiquer une activité sportive en extérieur.

Même pour les personnes en bonne santé, les températures négatives demandent à l’organisme de puiser dans les réserves et le rythme cardiaque s’accélère ce qui peut provoquer des problèmes cardio-vasculaires. De plus, dans certaines régions, la vague de froid est accompagnée de pic de pollution aux particules fines. Elles stagnent dans l’atmosphère et s’infiltrent alors dans les poumons. Le risque d’infarctus et de maladie cardiorespiratoires augmente.

Ne pas trop chauffer !  

Lors de la mise en route du chauffage dans les habitations, il faut veiller à ce que la ventilation fonctionne bien et que les bouches d’aération ne sont pas bouchées ou bloquées pour éviter les risques d’intoxication. De plus, il n’est pas nécessaire de le mettre au maximum. En effet, la sollicitation intensive des appareils électriques peuvent causer des coupures de courant et priver plusieurs foyers.

Surveiller les personnes fragiles et âgées

 Que ce soit pour les nourrissons ou les personnes âgées, mieux vaut rester au chaud ! Les sorties sont donc à limiter et il est préférable de sortir bien couvert et aux heures les plus chaudes de la journée. Comme en période de canicule, l’hydratation est recommandée.

Pour en savoir plus, consulter le site santé-publique.

article précédent retour à la liste article suivant