stratégie nationale e-sante 2020
le 06/07/2016

L’e-santé au cœur d’une stratégie nationale pour 2020

Marisol Touraine, ministre de la Santé, a profité d’une visite au sein d’une start-up parisienne pour présenter la stratégie nationale e-santé pour 2020. L’objectif est « d’accompagner les acteurs du système de soins dans le virage numérique » et ainsi « permettre à la France de rester à la pointe en matière d’innovation ». Au total, 4 grands axes vont être suivis.



Axe 1 : placer le patient au cœur de l’e-santé

  • Renforcer et simplifier l’accès aux soins par le biais de la télémédecine qui est « un outil majeur de l’équité sanitaire pour le patient et un appui pour le professionnel de premier recours ».
    L’objectif est également de faciliter les démarches administratives des patients, notamment grâce à des applications permettant la prise de rendez-vous en ligne par exemple.
  • Développer les services aux patients et ainsi favoriser leur autonomie, notamment pour consulter leurs informations médicales personnelles. C’est également permettre aux patients d’accéder à des informations scientifiques et médicales pertinentes et véridiques.
  • Faciliter le suivi des indicateurs de santé grâce à des objets connectés fiables et médicalement pertinents, recommandés par les professionnels de santé.

Axe 2 : soutenir l’innovation par les professionnels de santé

  • Proposer des cursus de formation autour du numérique à l’attention des professionnels de santé.
  • Soutenir les professionnels de santé qui s’engagent en faveur de l’innovation numérique

Axe 3 : simplifier le cadre d’action pour les acteurs économiques

  • Clarifier les voies d’accès au marché des solutions e-santé.
  • Favoriser le partage de priorités entre acteurs publics et économiques.
  • Établir une gouvernance plus lisible et ouverte de l’e-santé.

Axe 4 : moderniser les outils de régulation de notre système de santé

  • Assurer la sécurité des systèmes d’information grâce à la mise en œuvre de la politique générale de sécurité des systèmes d’information de santé (PGSSI-S).
  • Accélérer le développement de méthodes d’évaluation adaptées aux solutions multi-technologiques.
  • Lever les freins au développement du big data au service de la santé.

Pour plus de détails sur chaque point cité ci-dessus, Strategie e-sante (format PDF).

article précédent retour à la liste article suivant