Le centre Léon Bérard de Lyon testera un nouveau médicament anti-cancer
le 07/05/2015

Le centre Léon Bérard de Lyon testera un nouveau médicament anti-cancer

Grâce au financement participatif, la société Ecrins Therapeutics, localisée à Grenoble, a récolté 535 000 € pour développer un nouveau médicament anti-cancer. Il sera testé sur des patients du centre Léon Bérard de Lyon dans un an.

 

Les spécificités de ce médicament

La somme récoltée suite au financement participatif (535 000 €) devrait permettre de financer les étapes préalables avant le lancement du premier essai thérapeutique sur l’homme. D’après Andreï Popov, PDF du laboratoire grenoblois, les premiers essais « devraient commencer dans un an ». Les patients atteints de cancer qui recevront ce médicament seront sélectionnés seulement s’ils sont volontaires.

Ce médicament est « très intéressant » puisqu’il n’a pas de concurrent direct selon Philippe Cassier, oncologue responsable de l’unité d’essais thérapeutiques précoces au centre Léon-Bérard de Lyon où plus de trente études sont menées pour lutter contre les différents cancers.

Pour la première fois, ce médicament possède une double activité : d’un côté, il cible et détruit les vaisseaux sanguins qui alimentent les cellules cancéreuses et de l’autre, il les empêche de se multiplier. De plus, ce traitement pourra être administré par voie orale.

Aucun effet secondaire sur les souris après les premiers tests

Ce médicament devrait pouvoir être prescrit aux patients atteints de cancer du foie, du poumon, du pancréas ou encore du rein, et qui ne pourraient pas être opérés.

Philippe Cassier est confiant, d’autant plus qu’il affirme n’avoir vu « aucun effet secondaire sur les souris » qui ont reçu le médicament.

En revanche, Andreï Popov préfère garder la tête froide en rappelant que « de très bons résultats enregistrés sur des souris ne garantissent pas pour autant une réussite lors des essais cliniques sur l’homme ».

En moyenne, 6% des médicaments testés sur l’homme sont validés puis mis sur le marché d’après Philippe Cassier.

 

article précédent retour à la liste article suivant