La Caisse Nationale d’Assurance Maladie espère économiser 3 milliards d’euros en 3 ans
le 07/07/2015

La Caisse Nationale d’Assurance Maladie espère économiser 3 milliards d’euros en 3 ans

Afin de réduire le déficit de l’Assurance maladie, la CNAM a proposé des actions concrètes à Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé. Lesquelles ? Découvrez-les dès maintenant !

 

 

Des arrêts maladies plus cohérents

Suite à l’augmentation constante des arrêts maladies, les contrôles des personnes en arrêt maladie seront renforcés. De plus, les médecins recevront des référentiels pour réguler le temps des arrêts de travail qui, parfois (voire même souvent), sont trop longs. Cette mesure permettrait d’économiser 300 millions d’euros en trois ans.

 

Des hospitalisations moins longues

La deuxième mesure importante proposée par la CNAM concerne les séjours en maternité et à l’hôpital. Aujourd’hui, une femme passe en moyenne 4,2 jours à la maternité après avoir accouchée. L’objectif est de réduire à 3 jours ce temps de séjour en développant des programmes d’accompagnement optimisés et sûrs. En mettant en place ce dispositif, plus de 835 millions d’euros pourraient être économisés sur une durée de trois ans.

Une hospitalisation peut vous coûter chère si vous n’êtes pas remboursé par votre complémentaire santé. C’est pour répondre à ce besoin que la mutuelle Miltis a créé le produit PACK HOSPITEIS qui vous permet d’être indemniser dès le premier jour de votre hospitalisation et pour une durée illimitée. Découvrez cette garantie dès maintenant !

 

Des ordonnances utiles et justifiées

Certaines pistes ont été avancées par la CNAM concernant les ordonnances. D’après plusieurs études, « un quart des médecins prescrivent moins de 24 euros d’actes de biologie par patient en moyenne, tandis qu’un autre quart prescrit pour plus de 40 euros. » En diminuant les examens de biologie inutiles et en gérant mieux les médicaments administrés à l’hôpital, près d’un milliard d’euros serait économisé en trois ans.

 

Des actions de prévention efficaces

Vous l’aurez sans doute remarqué, la prévention est au cœur des campagnes de communication de toutes les associations sanitaires. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! L’objectif des prochaines années est de « freiner la progression des maladies chroniques », tel que le diabète. En effet, 10 millions de Français ont subi un test initialement prévu pour le suivi des patients diabétiques. Or, au total, 3,5 millions de personnes sont diabétiques. Pour la Sécurité Sociale, il s’agit ici d’un « gaspillage » puisque l’examen recommandé pour un simple dépistage est six fois moins cher. Au total, 140 millions d’euros d’économie sont espérés.

Toutes ces mesures interviennent dans le plan d’économie de Manuel Valls qui vise à économiser 10 milliards d’euros dans le domaine de la santé d’ici à 2017.

article précédent retour à la liste article suivant