Journée Mondiale des donneurs de sang
le 14/06/2019

Journée Mondiale des donneurs de sang : une demande en hausse avant l’été

C’est aujourd’hui que se déroule la Journée Mondiale des donneurs de sang permettant de remercier tous les donneurs bénévoles et volontaires partout dans le monde. Occasion aussi de sensibiliser le plus grand nombre quant à la nécessité de donner son sang.

C’est dans ce contexte que Miltis vous explique l’importance de donner son sang.

 

Une pénurie inquiétante qui peut rapidement devenir dangereuse

La Journée Mondiale des donneurs de sang ne pouvait pas mieux tomber. En effet, depuis le début de l’année, le niveau de réserve de sang est à son plus bas depuis 2011. Une pénurie inédite qui inquiète fortement l’EFS (Etablissement Français du Sang) qui pourrait manquer de sang en cas d’urgence majeurs. Si les besoins sont d’environ 10 000 pochettes de globules rouges par jour, le stock actuel n’est que de 86 000 pochettes soit quasiment une semaine de réserve.

Cet épuisement, sûrement causé par une quantité importante de jours fériés lors de ces derniers mois (Pâques, Ascension, Fête du travail et célébration du 8 mai), peut vite devenir dangereux s’il n’est pas comblé en juin. La période estivale accueillant le moins de donneurs chaque année, il est donc important de prévenir le plus grand nombre. De plus, les besoins en produits sanguins augmentent après une dizaine d’années de stagnation, il faut donc beaucoup plus de dons pour rattraper cette hausse.

À quoi servent réellement les dons de sang ?

Environ un million de personnes en France bénéficient des dons de sang chaque année. Ces dons sont notamment utilisés pour des patients atteints de cancers ou de maladies du sang ainsi que lors d’urgences vitales pour les victimes d’accidents ou d’hémorragie par exemple. Chaque don est ainsi important car n’importe quel groupe sanguin est indispensable :

  • Les groupes AB positifs et négatifs (environ 4% de la population française) sont appelés « donneurs universels de plasma » et peuvent ainsi transférer leur plasma à n’importe quel autre groupe. Leur rareté fait qu’ils sont beaucoup recherchés ;
  • Le groupe A- (7% de la population française) est tout aussi recherché du fait de sa rareté ;
  • Le groupe A+ (38% de la population française) est le plus courant en France. Néanmoins, sa demande étant élevée, les donneurs sont aussi importants ;
  • Le groupe B- (moins d’1% de la population française) est le groupe le plus rare et donc le plus recherché ;
  • Le groupe B+ (7.5% de la population française) est, comme le groupe A-, rare et recherché ;
  • Les groupes O positifs (6%) et O négatifs (36%) sont appelés « donneurs universels » et peuvent ainsi transférer leurs globules rouges à n’importe quel autre groupe sanguin.

Quelles sont les étapes à suivre pour donner son sang ?

Si les besoins en sang sont importants et qu’un maximum de dons est demandé, il y a cependant des critères à suivre pour être éligible à donner son sang afin de respecter votre sécurité et, surtout, celle du receveur. Ainsi, pour pouvoir donner son sang, il faut être âgé entre 18 et 70 ans et peser plus de 50 kg. Il existe aussi plusieurs autres contre-indications concernant les pratiques personnelles (avoir des piercings ou des tatouages datant de moins de 4 mois et consommer des drogues via injection ne vous permettent pas de donner votre sang), les pratiques sexuelles (avoir eu plusieurs partenaires différents lors des 4 derniers mois…) ou même les pratiques touristiques (partir dans des pays à risques en termes de maladies comme l’Amérique latine lors des derniers mois). Si vous êtes perdus, l’EFS a rassemblé toutes les contre-indications sur son site internet et a même mis à disposition un questionnaire très rapide qui vous permettra de savoir si vous êtes éligibles ou non.

Lorsque vous voulez donner votre sang, vous devez vous rendre dans un site de prélèvement où vous devrez remplir un questionnaire et répondre aux questions d’un médecin ou d’un infirmier qui confirmera votre éligibilité. Le prélèvement se fera donc sous la surveillance d’un infirmier et durera en moyenne 10 minutes. Un repos de vingt minutes minimum est ensuite nécessaire pour vous permettre de vous hydrater. Il est donc facile et rapide (environ 45 minutes) de donner son sang.

La pénurie de ce début d’année est un bon prétexte pour donner son sang, les sites de prélèvement étant assez nombreux et répartis sur toute la France, seules les contre-indications peuvent réellement vous empêcher de passer à l’acte. Pensez donc au million de personnes que vous pouvez sauver et sautez le pas !

Consultez plus d’actualités santé

article précédent retour à la liste article suivant