Journée mondiale de l'asthme les solutions pour mieux gérer la maladie
le 07/05/2019

Journée mondiale de l’asthme : les solutions pour mieux gérer sa maladie

Caractérisé par l’inflammation des bronches par lesquelles on respire, l’asthme est souvent vu comme une maladie banale. À cause de cette croyance, cette dernière est mal prise en charge et cause, encore aujourd’hui, deux à trois décès par jour en France. Ce sont près de 4 millions de personnes touchées dans notre pays.

À l’occasion de la journée mondiale de l’asthme, une sensibilisation intitulée « Stop à l’Asthme » sera mise en place et caractérisée en quatre parties : Surveiller les Symptômes, Tester son souffle, Observer le traitement et Prévention.

 

C’est dans ce contexte que Miltis vous en dit un peu plus sur les solutions existantes pour améliorer la vie des asthmatiques.

Quels sont les traitements existants ?

Si l’asthme peut s’avérer très dangereux voire mortel, il existe cependant de nombreuses solutions pour la soigner. Tout d’abord, pour bénéficier des traitements disponibles en plus de la Ventoline, il faut bien entendu être diagnostiqué par son médecin traitant. Les médicaments prescrits ne permettent pas une guérison totale mais une diminution de la fréquence et de la dangerosité des crises. Sachez que si vous avez été diagnostiqué comme étant asthmatique mais que vous ne souffrez d’aucun symptôme, vous devez quand même respecter la prise du traitement.

L’asthme pouvant apparaître sous plusieurs formes, différents traitements existent en fonction de celles-ci. La plus sévère peut être limitée par des traitements à base d’anticorps monoclonaux (anticorps produits naturellement) injectés sous la peau.

Autre moyen d’arranger la respiration du malade : la thermoplastie bronchique. Elle est utilisée si, et seulement si, les autres options thérapeutiques ne fonctionnent pas et que le patient souffre d’un asthme sévère. Afin d’éviter des épisodes de crises menant tout droit à l’hospitalisation, une sonde est insérée dans les poumons et émet une forte température sur les parois des bronches. Après plusieurs séances, ces dernières voient la masse musculaire les entourant diminuer permettant une meilleure respiration du patient. Attention, cependant, cette technique ne marche malheureusement pas pour tout le monde sans aucune raison découverte pour l’instant.

Comment gérer son asthme au quotidien ?

Gérer sa maladie au quotidien peut être une tâche pénible mais pourtant nécessaire afin de bien vivre avec son asthme. Il faut absolument prendre son traitement et le respecter à la lettre. En cas d’imprévu, avoir son médicament à portée de main est important et permet de gagner du temps. À la maison, le ménage intensif va permettre d’éliminer poussières et acariens afin de limiter les crises d’asthme (n’oubliez pas le doudou de votre enfant, c’est un nid à acariens !). Enfin, lorsque le printemps pointe le bout de son nez, et avec lui son lot d’allergies au pollen, un rinçage de la tête est nécessaire (principalement les sourcils et les cheveux ainsi que les yeux) pour éliminer tout pollen qui s’y serait coincé après une balade à l’extérieur.

Une dernière chose est importante dans la bonne gestion de sa maladie : les proches. Ces derniers sont tout aussi essentiels notamment dans le suivi du traitement. Ils doivent connaître les gestes à suivre et les médicaments à donner en cas de crise pour faciliter, au mieux, la fin de cette dernière. Un asthmatique ne sentant plus le besoin de prendre ses médicaments, car il n’a plus aucun symptôme, peut avoir tendance à arrêter la prise du traitement. Un membre de sa famille ou de ses amis doit impérativement le convaincre de continuer pour éviter toutes complications. Les fumeurs ayant un proche asthmatique doivent, bien entendu, éviter de fumer à ses côtés.

L’utilisation de la technologie pour mieux vivre avec son asthme

Nous vous en parlions la semaine dernière, les nouvelles technologies sont de plus en plus utilisées dans le domaine de la santé et, notamment, pour l’asthme. Ici pas de robots permettant d’aider les médecins à guérir un patient ni d’intelligence artificielle mais bien des applications qui changeront la vie de l’asthmatique et de ses proches.

Tout d’abord, le CNAM (Conservatoire National des Arts et des Métiers) a créé, avec l’association Asthme et Allergie, une formation en ligne permettant de connaître les symptômes, d’apprendre les étapes à suivre en cas de crise ainsi que d’autres objectifs pédagogiques. Profitez-en, la formation est valable jusqu’au 16 juin 2019.

Une application mobile a été imaginée par le laboratoire Ilumens permettant de contrôler l’asthme de l’enfant par le biais de simulations : Effic’asthme. Les parents peuvent s’entraîner à faire face à plusieurs situations qui peuvent arriver chez leur enfant et à connaître les bons réflexes pour anticiper les crises. À la fin de chaque simulation, les parents peuvent lire le bilan du scénario énumérant ce qui a été et ce qui, au contraire, reste à améliorer.

Encore une technologie pour les enfants : Joe le robot. Ce dernier permet à l’enfant de se rappeler l’heure de sa prise de médicaments, de comprendre comment les prendre et d’obtenir une récompense dès que le traitement est pris. Le petit robot permet de rendre le traitement plus ludique et d’améliorer la prise en charge de la maladie. Ce projet, encore sous forme de tests, sera en vente dès septembre prochain, vous pouvez cependant déjà le commander sur son site internet.

En ce jour particulier, il ne faut donc pas oublier que cette maladie n’a rien de banale et qu’elle peut être encore mortelle aujourd’hui si les traitements ne sont pas pris quotidiennement. Les solutions pour mieux gérer sa maladie et améliorer sa vie quotidienne avec celle-ci sont nombreuses, ce qui apporte de l’espoir pour tous les asthmatiques.

Actualités du secteur de la santé

article précédent retour à la liste article suivant