;
Maladies chroniques sport
le 19/02/2019

L’importance du sport pour soigner les maladies chroniques !

L’importance du sport dans le bien être global d’un être humain n’est plus à prouver. De nombreuses études ont démontré que les personnes pratiquant une activité physique régulière tombaient non seulement moins malades mais vieillissaient également mieux.

Une nouvelle étude réalisée par des experts de l’INSERM prouve que le sport est particulièrement recommandé dans le traitement des maladies chroniques comme la dépression, l’arthrose, le diabète, les différents cancers…

 

Le sport pour traiter les maladies chroniques mais aussi pour les éviter

L’étude en question est partie du constat suivant, l’allongement de l’espérance de vie combiné au vieillissement de la population engendre une augmentation du nombre de personnes atteintes de maladies chroniques. Un français sur quatre est touché et un sur trois est un senior de plus de 65 ans.

Au total en France, 20 millions de personnes sont concernées par les maladies chroniques. Celles-ci sont favorisées par nos modes de vie de plus en plus sédentaires, par la malbouffe ou encore le tabagisme.

Nous utilisons le terme sport mais la notion « d’activité physique » est plus juste. En effet, lors de leurs recherches les experts de l’INSERM ne se sont pas intéressés au sport de compétition mais bien à une activité adaptée à la condition physique et à la pathologie de chaque patient. Le but n’est évidemment pas de rechercher la performance mais simplement de maintenir le corps en mouvement et donc en bonne santé.

Dans le cas des maladies cardiaques par exemple, l’activité physique permet de réduire de 30 % la mortalité d’origine cardiovasculaire et de 26 % la mortalité totale !

Des bienfaits réels et prouvés !

En dehors des maladies cardiaques évoquées ci-dessus, le sport offre également d’excellents résultats pour les cancers. Pour le cancer du colon et celui du sein, le fait de pratiquer une activité physique réduirait de 40% la mortalité et de 30% les risques de récidive.

Ces chiffres sont vraiment très bons et poussent de plus en plus de professionnels de santé à considérer la pratique sportive comme un médicament. Les experts de l’INSERM sont du même avis et incitent à prescrire le sport « de façon systématique et aussi précocement que possible dans le parcours de soin des maladies chroniques ».

L’un des responsables de l’étude va même plus loin en affirmant qu’aujourd’hui nous disposons de toutes les preuves nécessaires pour justifier d’un remboursement de l’activité physique prescrite par un médecin dans ce genre de maladies.

La pratique physique préconisée contient une base de 30 minutes par jour d’activité légère (marcher, prendre les escaliers…) et une autre activité physique modérée à prévoir 3 fois par semaine. Cela permet aux personnes concernées de gagner en endurance, en force musculaire et à minima de vivre mieux leur maladie.

Apprenez comment préserver votre santé

article précédent retour à la liste article suivant