;
Projet loi Buzyn
le 15/01/2019

Le Gouvernement poursuit sa réforme du système de santé !

Depuis début 2019, la réforme 100% santé se met en place progressivement et va impliquer de nombreux changements dans la vie des français. Les secteurs de l’optique, du dentaire et de l’audition vont fortement être impactés.

Alors que cette réforme vient seulement d’entrer en application, le Gouvernement n’en a pas fini et souhaite mettre en place d’autres mesures pour transformer notre système de santé en profondeur.

 

Le projet de loi Buzyn bientôt examiné

Ce projet de loi porté par la Ministre de la santé a pour objectif de faire adopter une partie des mesures annoncées par Emmanuel Macron dans le cadre de son plan intitulé « Ma santé 2022 ». La volonté d’Agnès Buzyn est de faire voter ce texte au plus vite, il sera donc transmis au Conseil d’Etat dès cette semaine et devrait passer devant le Parlement d’ici cet été au plus tard.

Concrètement que contient ce nouveau projet de loi ? Va-t-il apporter des changements aussi profonds que la réforme 100% santé (ou reste à charge zéro) ? Miltis vous donne plus de détails sur le sujet !

La refonte de la carte hospitalière

Cette mesure du projet vise à permettre à l’Etat de réviser le statut des hôpitaux de proximité. Le Gouvernement se laisse un délai de 18 mois pour revoir les missions des hôpitaux et leur permettre de se recentrer sur la médecine générale. Ces établissements ne prendraient donc plus en charge les questions de chirurgie et de maternité.

Toutes ces modifications seront réalisées par le biais d’ordonnances pour donner plus de libertés au Gouvernement.

Des données de santé plus accessibles

Le Système National des Données de Santé (SNDS) sera élargi à un plus grand nombre de traitements de données. Jusqu’à maintenant celui-ci ne pouvait être consulté que pour des besoins d’études, d’évaluations ou de recherches. Dorénavant, toute action avec un caractère d’intérêt public sera autorisée.

De nombreuses données de santé seront donc accessibles plus facilement. Certaines personnes mettent en garde quand à la préservation de la vie privée des patients mais le Gouvernement a promis un haut niveau de protection de ces informations. De plus cet assouplissement des règles d’accès devrait permettre de réaliser des avancées significatives dans la recherche médicale et le développement de l’intelligence artificielle.

Régularisation des professionnels de santé étrangers

De nombreux hôpitaux fonctionnent déjà grâce à des praticiens étrangers. Ceux-ci ont obtenu leur diplôme hors de l’Union Européenne mais permettent aux hôpitaux français de répondre à la demande malgré l’illégalité de cette pratique.

Grâce au projet de loi Buzyn ceux-ci vont pouvoir exercer légalement en France d’ici 2021. Des autorisations d’exercice temporaire leurs seront délivrées le temps qu’une commission analyse leurs dossiers et décide s’ils peuvent exercer librement ou s’ils ont besoin de formations afin de consolider leurs compétences.

Après la télémédecine : le télésoin !

Depuis le 15 septembre 2018, tous les français qui le souhaitent peuvent consulter leur médecin à distance grâce à la télémédecine ! Afin d’encourager cette tendance à la dématérialisation de la médecine le Gouvernement souhaiterait mettre en place le télésoin.

Celui-ci sera destiné aux pharmaciens et aux auxiliaires médicaux et leur permettra de simplifier leurs méthodes de travail.

La suppression du numerus clausus d’ici 2020

Cette mesure a fait grand bruit mais le numerus clausus va bien être supprimé d’ici 2020. Une refonte complète du parcours d’étude en médecine va être réalisée.

L’objectif de cette transformation est de permettre à des étudiants venant d’autres voies d’accéder aux études de santé avec plus de facilités. Ce cursus restera toutefois très exigeant afin de garantir l’excellence de la médecine française.

Après le plan 100% santé, le domaine de la santé en France n’a donc pas encore terminé sa mutation et de nombreux changements sont à prévoir dans les années à venir.

Consultez d’autres informations santé

article précédent retour à la liste article suivant