Peur vieillir français
le 20/03/2019

Les français auraient-ils particulièrement peur de vieillir ?

D’après une étude réalisée récemment par Ipsos, il semblerait que la réponse à cette question soit positive. L’Institut de sondage a mené une enquête auprès des habitants d’une trentaine de pays afin de mieux comprendre leur perception du vieillissement.

Ce qui ressort de leurs recherches est tout d’abord que la définition de la vieillesse n’est pas la même dans tous les pays mais aussi que les craintes liées à l’avancée en âge sont plus présentes dans certaines zones du monde, comme la France notamment !

Une définition différente de la vieillesse en fonction du pays !

Cette étude a été réalisée sur une base de plus de 20 000 participants âgés entre 16 et 64 ans. Entre 500 et 1 000 personnes ont été interrogées dans chaque pays afin d’avoir des résultats suffisamment représentatifs.

Tout d’abord, rappelons que d’ici 2030 les seniors de plus de 60 ans représenteront 60% des consommateurs contre « seulement » 26 aujourd’hui ! Il est donc normal que le sujet du vieillissement soit de plus en plus présent dans notre société.

Partant de ce constat là, à partir de quel âge sommes-nous considérés comme une personne âgée par le reste de la société ? Il semblerait que la réponse à cette question ne soit pas la même dans tous les pays. En effet, les français considèrent une personne comme senior à partir de l’âge de 69 ans. Ce qui est plus âgé de 3 ans par rapport à la moyenne générale.

Par exemple dans les pays Asiatiques (Japon, Malaisie, Corée du Sud…) les citoyens sont considérés comme « personnes âgées » à partir de 56 ans soit beaucoup plus tôt qu’en Europe. En Amérique Latine l’âge de séniorité est sensiblement le même qu’en France, passé 70 ans les habitants font partie des personnes âgées.

Quelles sont les craintes liées au vieillissement ?

Globalement, l’ensemble des participants interrogés abordent le vieillissement avec appréhension. Le seul pays qui assimile la vieillesse à quelque chose de positif est l’Allemagne. En effet, un allemand sur trois se déclare optimiste à l’idée de devenir senior.

Comme nous vous l’annoncions en titre de cet article, les français font malheureusement partie des plus pessimistes quand au sujet du vieillissement : 78% d’entre eux affirment avoir peur de vieillir ! Le thème de la santé est vraiment celui qui génère le plus de craintes dans notre pays. Les sujets qui reviennent le plus souvent concernant la dégradation de la santé liée à l’âge sont les suivants : la perte d’autonomie (40%), de mobilité (29%) et les troubles de la mémoire (28%).

Les répondants des autres pays ont plutôt tendance à citer des craintes matérielles parmi leurs plus grandes appréhensions comme par exemple le manque d’argent à hauteur de 30%. Les français eux sont vraiment axés sur le sujet de la santé plus que du bien être matériel. Seulement un français sur cinq pense par exemple qu’il sera en bonne santé au moment de la retraite, ce qui est inférieur à la moyenne mondiale.

La prise d’âge est heureusement liée à des aspects positifs également…

Le tableau n’est pas complètement noir bien heureusement et l’ensemble des personnes interrogées voient des aspects positifs au fait de gagner en maturité. Le principal argument qui revient comme avantage lié au vieillissement est le gain important de temps libre. Et là encore, les français se distinguent du reste des participants puisqu’ils sont 42% à affirmer être heureux de vieillir pour ne plus avoir à travailler quand seulement 26% de personnes évoquent cet argument dans les autres pays.

Les français estiment que lorsqu’ils seront des seniors à la retraite ils auront plus de temps à passer avec leurs proches (36%), à consacrer à leurs loisirs (32%) ou encore pour voyager (26%).

Enfin, le dernier point clé analysé par cette étude est le respect des aînés. Encore une fois, de fortes disparités se font remarquer en fonction du pays interrogé. Les pays d’Asie et du Moyen-Orient trouvent que leurs aïeuls sont respectés et traités à leur juste valeur. A l’inverse, les pays d’Amérique latine comme le Brésil regrettent pour la plupart le traitement réservé aux personnes âgées (82%). La France se situe entre les deux avec 60% des personnes interrogées qui estiment que les seniors ne sont pas considérées à leur juste valeur.

Le sujet du vieillissement génère donc encore de nombreux doutes chez les français. Espérons que les prochains chantiers prévus par le Gouvernement comme par exemple la concertation nationale « grand âge et autonomie » apportent des réponses !

Nos autres actualités liées à la santé des seniors

article précédent retour à la liste article suivant