Quels sont les conséquences des spectacles pyrotechniques sur la santé
le 13/07/2015

Feux d’artifice : quels risques pour notre santé ?

Le 14-Juillet ne se fête jamais sans un feu d’artifice. Mais savez-vous quels sont les conséquences de ces spectacles pyrotechniques sur notre santé ?

Attention aux blessures

Chaque année, le 14-Juillet est synonyme d’accidents liés à la mauvaise manipulation d’un feu d’artifice. Sachez qu’en France, la réglementation restreint la vente des pétards et feux d’artifice en fonction de l’âge de l’acheteur.

 

Tandis que certains pétards sont interdits aux personnes de moins de 12 ans, d’autres sont strictement réservés aux professionnels. Cependant, les zones frontalières ne tiennent pas compte de cette réglementation. Il est alors relativement facile de se procurer des pétards mais ceci n’est pas sans danger ; d’après Charles Miska, chirurgien-orthopédiste à Paris, 50% des blessures causées par des feux d’artifice sont liées à des pétards achetés illégalement.

Il s’agit rarement d’une petite brûlure, que l’on soigne en passant un peu de Biafine. Souvent, les tissus se décollent, le squelette se casse, les ligaments et les nerfs sont détruits. Parfois, une seule solution reste envisageable : l’amputation. D’après Charles Miska, les blessures provoquées par un feu d’artifice « peuvent représenter un handicap de 5 à 10% ».

En 2013 par exemple, un jeune homme de 20 ans est décédé après avoir été blessé par un mortier qui n’a pas démarré au moment de l’allumage. Gravement blessé au visage, il a succombé à ses blessures. Et ce n’est malheureusement pas le seul dans ce cas. Chaque année, des campagnes de prévention sont lancées par les associations pour sensibiliser les jeunes qui sont généralement les plus touchés.

Cette année, la ville de Lyon a décidé de renforcer la protection des habitants en interdisant la consommation d’alcool en dehors des endroits réservés à cet effet.

Et la qualité de l’air ?

La fumée des feux d’artifice augmente le niveau de particules fines et de substances chimiques dans l’air. C’est ce que révèle une étude réalisée par des chercheurs américains. Ils ont pu observer une hausse de 42% du niveau de particules fines dans l’air au cours de l’heure qui a suivi le spectacle. Heureusement, 16 heures après la fin du spectacle, le taux était revenu à la normale.

Attention, si vous êtes asthmatiques, faîtes en sorte de ne pas être trop près du nuage de particules. Les personnes âgées et les jeunes enfants sont aussi particulièrement exposés à cette pollution. Veillez à ce qu’elles soient le plus à l’écart possible de ces particules.

Pour profiter pleinement du spectacle, nous vous conseillons de ne pas trop vous approcher du feu d’artifice.

Bonus si vous contemplez le feu d’artifice de loin : vous ne serez pas déranger par le bruit assourdissant de chaque élément !

article précédent retour à la liste article suivant