Faire du sport à 65 ans prolongerait l’espérance de vie de 30%
le 01/06/2015

Faire du sport à 65 ans prolongerait l’espérance de vie de 30%

D’après le médecin David Hupin, faire 2h30 de sport par semaine serait bénéfique pour les seniors et réduirait de 30 % leur mortalité.

 

 

 

Faire du sport prolonge l’espérance de vie

Le docteur Hupin et ses collègues du CHU de Saint-Etienne ont suivi plus de 1 000 personnes âgées de 65 ans. Pendant 13 ans, ils ont analysé le temps hebdomadaire passé à faire du sport. Les résultats sont clairs : plus l’individu fait de sport, plus il prolonge son espérance de vie. Les seniors français qui ont une activité physique régulière, c’est-à-dire de 2h30 par semaine, ont donc plus de chance de vivre longtemps que les personnes sédentaires (57%).

L’étude se veut également rassurante concernant les personnes qui n’ont jamais été très sportives puisque, comme l’indique le Dr Hupin, « commencer ou recommencer une activité sportive peut réduire les risques de mortalité de deux tiers » par rapport à une situation sédentaire.

En 2013, le gouvernement indiquait que le taux de mortalité chez les personnes de plus de 65 ans était de 38.3%. Un chiffre qui pourrait considérablement diminuer si les seniors pratiquaient 2h30 d’activité physique chaque semaine, comme le recommande les professionnels de santé.

Faire du vélo, du jardinage ou du bricolage

D’après les estimations de David Hupin, 60% des personnes de plus de 65 ans n’arrivent pas à respecter les 30 minutes de sport recommandées par jour. Mais le Dr Hupin tient à rassurer les personnes à qui les termes « activité physique » font peur : « ce n’est pas que le sport. C’est aussi se déplacer en vélo, faire du jardinage ou du bricolage ».

Le médecin généraliste devient prescripteur

Les médecins généralistes jouent un rôle important dans la prise de conscience des seniors. S’il recommande une activité physique à son patient en lui expliquant les effets positifs sur la santé et la longévité, il est fort probable que le message soit reçu.

Un amendement de la loi Santé de Marisol Touraine autorise désormais les médecins à prescrire une activité physique aux patients souffrant de maladies chroniques ou d’affections longue durée (ALD).

article précédent retour à la liste article suivant