Très meurtrière en Afrique de l’Ouest, l’épidémie Ebola s’installe peu à peu dans les pays occidentaux
le 17/10/2014

Ebola : l’Occident en état d’alerte, la France renforce la sécurité des aéroports

Très meurtrière en Afrique de l’Ouest, l’épidémie Ebola s’installe peu à peu dans les pays occidentaux : de nombreux leaders politiques appellent à une réaction plus importante face à ce fléau et la France vient d’annoncer la mise en place de contrôles renforcés dans les aéroports.

Ebola inquiète les pays occidentaux

Alors que l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola a déjà engendré plus de 4 000 décès en Afrique de l’Ouest, là où la maladie est apparue, elle suscite une inquiétude de plus en plus grande dans les pays occidentaux. En effet, que ce soit en Allemagne, aux Etats-Unis ou en Espagne, plusieurs patients qui ont contracté la maladie sont décédés et d’autres sont toujours en cours de traitement. Même chose en Norvège où un patient reste sous traitement alors qu’au Royaume-Uni, la seule personne souffrant du virus a été guérie. En France, si on ne compte qu’un seul cas positif détecté et soigné (en septembre dernier), plusieurs autres cas suspects et finalement sans suite ont été détectés et favorisent la montée d’une certaine psychose.

Une conférence vidéo entre leaders politiques pour une stratégie internationale

Pour tenter d’établir une stratégie d’aide internationale, une conférence vidéo réunissant les leaders politiques occidentaux s’est tenue mercredi 15 octobre, en présence de David Cameron (premier ministre britannique), François Hollande (président français), Angela Merkel (chancelière allemande), Matteo Renzi (premier ministre italien) et Barack Obama (président des Etats-Unis). Qualifiant cette épidémie de « plus grave urgence sanitaire de ces dernières années », chacun a assuré vouloir mobiliser davantage de moyens pour combattre le virus.

Renforcement de l’aide internationale demandé par l’ONU

Le conseil de sécurité de l’ONU s’est lui aussi exprimé dans ce sens et a demandé le renforcement de l’aide internationale dans la lutte contre l’épidémie. Les quinze états membres, jugeant la réponse de la communauté internationale pour le moment « insuffisante face à l’ampleur de l’épidémie et de ses conséquences », ont ainsi été encouragés à amplifier et déployer davantage leur aide financière et matérielle aux pays touchés par le virus. Le conseil de sécurité a également proposé l’utilisation de différents moyens pour endiguer la propagation d’Ebola : tests de diagnostic, vaccins, équipements de protection, laboratoires mobiles, hôpitaux de campagne, mobilisation du personnel médical qualifié. Une demande en moyens logistiques a aussi été formulée aux organisations compétentes ainsi qu’aux quinze pays membres, afin de faciliter le transport médical et la livraison des moyens de  protections aux pays africains les plus touchés (Guinée, Liberia, Sierra Leone).

Ce qui va être mis en place en France

En France, suite à la conférence entre les leaders politiques des pays occidentaux, l’Elysée a confirmé la mise en place d’un « dispositif de contrôles à l’arrivée des vols en provenance de la zone touchée par le virus », mesure déjà évoquée en début de semaine par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé. Dès samedi, des équipes médicales vont donc effectuer des contrôles de température à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, sur les passagers à l’arrivée des vols provenant de Conakry, située en Guinée, l’un des pays d’Afrique de l’Ouest les plus touchés par l’épidémie. Ces tests seront pratiqués avant l’immersion dans l’aéroport, dès la sortie de l’avion, a précisé la ministre.

Des contrôles plus fréquents

Enfin, s’ils étaient déjà en place, les contrôles au départ de Guinée seront eux renforcés, grâce à des équipes de médecins français se rendant sur place pour aider les autorités guinéennes. Les passagers se verront également remettre dans l’avion un « questionnaire de traçabilité », seulement utilisé pour retrouver une personne en cas de besoin, a précisé Marisol Touraine.

article précédent retour à la liste article suivant