Etude complémentaire santé
le 04/04/2019

La Drees publie son « Panorama des complémentaires santé »

La Drees vient de publier la deuxième édition de son étude intitulée « Panorama des complémentaires santé ». Celle-ci permet de dresser un état des lieux très précis de la couverture santé des français et d’analyser son évolution par rapport à la première publication datant de 2014.

L’un des principaux enseignements de cette deuxième étude est que même si la couverture santé en France est très bonne (95%) il reste tout de même 3 millions de personnes qui n’ont pas de complémentaire santé dans notre pays !

 

Qui sont ces français sans complémentaire santé ?

Pour rappel, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) indique que dans sa première enquête, 16% des chômeurs et 9% des individus au foyer déclaraient ne pas avoir de complémentaire santé.

Malheureusement la situation n’a pas vraiment évoluée en 2019 puisqu’il reste encore 5% de la population qui n’est pas couverte et ces personnes là ont encore le même profil à savoir des travailleurs précaires, des chômeurs ou des inactifs qui disposent de très peu de revenus.

En effet malgré la qualité de la couverture sociale dans notre pays se soigner coûte relativement cher. En 2017 par exemple, les français ont en moyenne dépensé 3 000€ pour leurs frais de santé. Sachant que l’Assurance maladie prend en charge environ 78% de ces dépenses l’aide d’une bonne complémentaire santé est donc indispensable pour les personnes en situation précaire.

Un bilan mitigé pour la généralisation de la complémentaire d’entreprise

Cette deuxième étude réalisée par la Drees était aussi l’occasion de faire le point sur la mise en place de la mutuelle collective obligatoire depuis 2016. Pour rappel, l’objectif de la loi ANI était de généraliser l’accès à la complémentaire santé pour l’ensemble des salariés en obligeant les employeurs à en proposer une tout en prenant 50% du montant en charge.

D’après les premières estimations, il semblerait que cette réforme n’ait permis de faire baisser le nombre de personnes non couvertes que d’un point. Elle aurait principalement été bénéfique pour les PME dans les secteurs du service, de la santé ou encore de l’éducation. Le peu d’impact de l’Accord National Interprofessionnel est logique, cette mesure concerne les français salariés d’une entreprise alors que les personnes qui ne sont pas couvertes par une complémentaire santé sont le plus souvent sans emploi.

Des dispositifs d’aide peu connus des plus démunis !

Une autre information mise en lumière par le « Panorama des complémentaires santé » concerne la popularité des aides existantes pour les personnes en situation précaire. Des dispositifs comme la CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) ou l’ACS (Aide au paiement d’une Complémentaire Santé) existent déjà. Ceux-ci devraient normalement permettre aux français dans le besoin d’accéder à des soins de qualité sans dépenser trop d’argent.

Malheureusement, la Drees précise que le taux de non-recours à la CMU-C est compris entre 34 % et 45 % quand celui de l’ACS se situe entre 41 % et 59 % soit environ 3 millions de personnes au total. La mise en place progressive du plan 100% santé devrait également contribuer à facilité l’accès au soins de tous les français. Nous aurons très certainement plus de détails sur ces résultats dans la 3ème édition du panorama dont nous vous partagerons évidemment les conclusions !

Informations complémentaires sur le secteur de la santé

article précédent retour à la liste article suivant