Dépendance seniors
le 14/03/2019

Dépendance des seniors : de nouvelles mesures adoptées par le Gouvernement !

Le sujet de la dépendance des seniors en France prend de plus en plus d’ampleur et le Gouvernement en a bien conscience. Après les grèves du personnel médical des maisons de retraite en 2017 et 2018, le mouvement des gilets jaunes qui portait des revendications concernant les seniors… Agnès Buzyn, ministre de la santé, a promis des mesures fortes !

 

 

Depuis le mois d’octobre dernier, Dominique Libault, président du Haut conseil du financement de la protection sociale a été chargé par le Gouvernement de piloter une concertation nationale « grand âge et autonomie ». Ses conclusions doivent être rendues le 28 mars !

Sortir du « choix binaire entre maintien à domicile ou hébergement en Ehpad »

Chaque français est un jour ou l’autre dans sa vie confronté aux questions liées au vieillissement du type : Vais-je pouvoir rester chez moi en vieillissant ? Aurais-je les moyens de me payer une maison de retraite ? Comment ne pas être un poids pour ma famille …?

Les conclusions du rapport Libault sont censées apporter des solutions à ces différentes interrogations. Agnès Buzyn est revenu sur ce dernier et a évoqué les pistes de réflexion qui ont mené les recherches.

Dans un premier temps, il sera important de renforcer la prévention sur la perte d’autonomie des seniors. En effet, il convient d’intervenir en amont afin d’apprendre aux personnes âgées à adopter les bons gestes, les bonnes habitudes qui leur permettront de rester autonomes le plus longtemps possible.

Avant d’envisager le placement en Ephad il pourrait être intéressant de commencer par revaloriser le rôle de ceux que l’on appelle « les aidants ». Ces personnes sont une aide très précieuse pour certaines personnes âgées afin de leur permettre de rester plus longtemps chez eux.

Agnès Buzyn a également évoqué le fait de rendre l’offre de prise en charge beaucoup plus claire et lisible. En effet, en dehors des plaintes sur le prix de nombreuses personnes évoque la complexité des différentes offres comme un frein à leur prise de décision. Celles-ci sont actuellement trop différentes d’un établissement à l’autre il convient de les « standardiser ».

Concernant le sujet du coût des Ephad, l’objectif de cette concertation est également de mieux maîtriser le reste à charge des familles qui placent un senior dépendant dans ce genre d’établissement. Ce cas de figure ne faisant pas partie des dispositions prises dans la réforme 100% santé, il est nécessaire de réfléchir à d’autres solutions.

Enfin, le Gouvernement souhaite revaloriser les métiers dédiés à l’accompagnement des seniors dépendants. Actuellement, tous ne disposent pas d’une image valorisante et attrayante. Il convient donc de communiquer autour de ces métiers et revoir les programmes de formation.

Un chantier important s’annonce donc pour le Gouvernement et l’ensemble des acteurs du secteur de la santé. Nous attendons avec impatience les conclusions du rapport Libault dont nous vous ferons part de manière plus détaillée une fois publiées.

Toute l’actualité du secteur de la santé

article précédent retour à la liste article suivant