Décès cigarette électronique
le 09/09/2019

Cigarette électronique : 5 décès liés au vapotage aux Etats-Unis !

Présentée comme une alliée précieuse dans l’arrêt de la consommation de tabac pour de nombreux fumeurs, la cigarette électronique jouissait jusqu’ici d’une image plutôt positive. Celle-ci commence à se ternir progressivement suite à la découverte de 5 décès liés au vapotage aux Etats-Unis !

Si les autorités sanitaires cherchent encore à déterminer les causes précises de ces décès il est malheureusement avéré que ceux-ci sont dus à la cigarette électronique.

 

Une maladie pulmonaire qui prend de plus en plus d’ampleur

Le point commun établi entre ces 5 personnes est qu’elles souffraient toutes d’importants problèmes respiratoires liés à l’utilisation de la cigarette électronique. Le défi des autorités est à présent d’identifier clairement quel(s) composant(s) contenus dans les e-cigarettes est vraiment nocif pour la santé.

Le but est évidemment d’essayer d’identifier si un produit ou une marque en particulier serait responsable de cette maladie pulmonaire. Les études sont en cours et les scientifiques ont des pistes mais il va falloir faire vite car le nombre de personnes touchées est en hausse constante avec 450 cas suspects depuis mi-avril.

Deux pistes sont actuellement en cours d’études par les autorités sanitaires. Il semblerait qu’au moins 2 des 5 personnes décédées utilisaient leur cigarette électronique pour consommer des liquides à base de marijuana, possiblement contrefaits. Ces produits illicites contiennent du tetrahydrocannabinol (THC), le principe actif du cannabis responsable d’effets psychotropes. La première hypothèse serait que cette substance pourrait s’infiltrer dans les poumons des malades et développer une forme rare de pneumonie qui expliquerait leurs forts problèmes respiratoires.

Une étude a été menée auprès de 53 malades dans l’Illinois et le Wisconsin. 84% d’entre eux avouent avoir utilisé des produits à base de marijuana dans leur cigarette électronique et 14% des produits mêlant marijuana et nicotine.

La deuxième possibilité étudiée par les médecins concerne la présence en quantité importante de vitamines E dans l’organisme de plusieurs malade. En effet, si cette vitamine ne représente aucun danger lorsqu’elle est consommée en huile pour la peau ou en gélule elle deviendrait par contre dangereuse pour les poumons lorsqu’elle est vaporisée à haute température.

Quel est le profil type du malade ?

En plus de se développer très rapidement, ce qui inquiète le plus les scientifiques dans cette maladie est qu’il n’existe pas vraiment de profil type du malade : elle touche tout le monde.

En effet, les premières personnes décédées sont des hommes entre 50 et 65 ans déjà en mauvaise santé précédemment. Mais parmi les nombreux malades actuellement, il y a également de jeunes adultes voir même des personnes âgées de moins de 19 ans en très bonne santé auparavant. Ceux-ci se retrouvent à consulter un médecin dans l’urgence car leurs poumons deviennent brusquement inopérants.

Les autorités sanitaires américaines prennent ce sujet très au sérieux et souhaitent trouver des solutions avant que cela ne devienne un véritable problème de santé publique à très grande échelle. Nous vous tiendrons évidemment informés des prochaines avancées sur le sujet.

En savoir plus sur votre santé

article précédent retour à la liste article suivant