calendrier vaccin 2016
le 04/04/2016

Calendrier 2016 des vaccins : qu’en est-il cette année ?

Le Ministère de la Santé vient de rendre public le calendrier 2016 des vaccinations et recommandations vaccinales. Deux nouveautés font leur apparition cette année.

 

 

 

Le zona et la fièvre jaune intègrent le calendrier

Pour les personnes de 65 à 74 ans, il est désormais fortement recommandé de se faire vacciner contre le zona, cette maladie infectieuse déclenchée par le même virus que la varicelle.

La vaccination contre la fièvre jaune sera simplifiée pour les enfants de plus de 2 ans qui vivent en Guyane ; il n’y aura besoin que d’une injection et le rappel ne sera plus nécessaire. Cette décision intervient suite à une recommandation émise par l’OMS (Organisme Mondial de la Santé) qui considère qu’une seule injection suffit pour être immuniser à vie.

En revanche, certaines personnes devront toujours recevoir un rappel : les enfants vaccinés entre 9 mois et 2 ans devront être vaccinés de nouveau à partir de 6 ans ; les femmes qui ont été vaccinées durant leur grossesse ainsi que les personnes infectées par le VIH devront recevoir une seconde dose 10 ans après la première.

Que contient ce calendrier des vaccins ?

Le calendrier 2016 est divisé en 3 grandes parties : Recommandations, Tableaux synoptiques des vaccins et l’Avis du HCSP (Haut Conseil de la Santé Publique) relatif à la vaccination. Ce document de 51 pages contient les tableaux de vaccination pour les enfants, les adolescents et les adultes. Si vous n’êtes pas à jour dans vos vaccins, il peut être intéressant d’y jeter un coup d’oeil.

Les vaccins seront-ils encore obligatoires en 2017 ?

Marisol Touraine, la Ministre de la Santé, a annoncé en janvier dernier que la question du caractère obligatoire de certains vaccins devrait être résolue à la fin de l’année. Elle fait suite au refus de plusieurs parents de faire vacciner leurs enfants. Ils ont soulevé un problème qui, depuis quelques mois, ne cessent de diviser médecins, patients et scientifiques.

Le problème de ce changement est que, pour certains, il démontrerait implicitement que « certains vaccins ont une innocuité discutable ». Cette année, Marisol Touraine lance une vaste concertation citoyenne pour « mieux comprendre ces inquiétudes, leurs rouages, leurs sources ».

Le Professeur Daniel Floret, président du Comité technique des vaccinations (CTV) et professeur de pédiatrie à l’Université Claude Bernard de Lyon pense qu’il faut avant tout « trouver un système qui clarifie les choses et qui mette fin aux polémiques, tout en garantissant une couverture vaccinale élevée. » Pour cela, il semble nécessaire de « sortir la notion d’obligation ».

Affaire à suivre donc…

article précédent retour à la liste article suivant