Traitement grippe
le 06/11/2018

Une avancée dans le traitement du virus de la grippe

Chaque année avec la baisse des températures et l’arrivée de l’hiver le virus de la grippe fait son retour et les campagnes de vaccination battent leur plein. De novembre à avril, la grippe devient l’un des sujets phares des français ! Ce virus qui se transmet par la toux, les postillons et les éternuements touche environ 2,5 millions de personnes par an.

Malgré les débats récurrents autour de la vaccination celle-ci reste pour le moment le meilleur moyen de protéger les populations les plus à risques. Les chercheurs avancent toutefois sur de nouvelles pistes qui sembleraient plus efficaces que le vaccin actuel.

 

Vaccination contre la grippe : qui est concerné ? et pourquoi ?

Comme évoqué ci-dessus, 2,5 millions de personnes environ sont victimes de la grippe chaque année en France. Pour une majorité d’entre-elles ce virus est très fatiguant pendant une semaine mais se soigne relativement bien en suivant les conseils de son médecin traitant.

Cependant, certaines populations présentent plus de risques et doivent faire l’objet d’une surveillance accrue pendant cette période de contamination. Cela est le cas pour les enfants, les femmes enceintes mais aussi et surtout pour les seniors de 65 ans et plus qui représentent plus de 90 % des décès liés à la grippe chaque année.

En effet, les seniors présentent plus de risques de complications lorsqu’ils contractent le virus de la grippe. C’est précisément pour cette cible que la vaccination est utile. Même si le vaccin n’offre pas la garantie à 100% de ne pas être contaminé. L’an dernier par exemple, l’efficacité vaccinale n’a été que de 54% chez les personnes âgées de plus de 65 ans.

C’est justement ce problème d’efficacité qui fait débat, les chercheurs en sont bien conscients et travaillent pour trouver de nouveaux traitements. Des avancées semblent avoir été réalisées dernièrement !

La découverte d’un gène bien plus efficace que le vaccin !

Des chercheurs ont annoncé avoir identifié des anticorps créés naturellement par certaines personnes et capables de lutter contre 59 souches différentes du virus de la grippe !

Pour l’instant ces recherches n’en sont qu’à leurs balbutiements mais un gène a été créé sur base de ces anticorps. Celui-ci ne pouvant pas être administré par vaccin, il a été intégré dans un virus inoffensif lui même injecté à des souris par les voies nasales.

Suite à cela, 60 souches du virus de la grippe ont été inoculées à ces souris et une seule d’entre elles n’a pas été maîtrisée par les anticorps. Cette méthode pourrait donc potentiellement être efficace contre 59 souches.
Il faudra encore de nombreuses phases de tests avant que ce traitement soit éventuellement administré à l’Homme mais cela représente tout de même une belle avancée dans la lutte contre la grippe.

Consultez nos actualités santé :

article précédent retour à la liste article suivant