Asthme : des causes environnementales mais pas seulement
le 04/05/2015

5 mai 2015, Journée mondiale de l’asthme : ce qu’il faut savoir

Tous les 5 mai a lieu la journée mondiale de l’asthme. A cette occasion, nous vous proposons un petit tour d’horizon de cette maladie chronique qui touche près de 4 millions de Français.

 

 

 

4 millions de Français asthmatiques

L’asthme, cette maladie chronique dont l’origine est essentiellement allergique, touche non seulement les adultes (6 à 7 %) mais également les enfants (10 %) pour qui la vie quotidienne peut vite devenir difficile. En effet, l’entrée à l’école n’est pas évidente pour un enfant souffrant d’asthme puisque certaines mesures doivent être prises afin de limiter les risques de crises.

Chaque jour, environ sept personnes meurent à cause de l’asthme ce qui représente 2 000 morts par an, dont 600 adolescents. Entre 400 000 et 1,4 million nouveaux cas d’asthmatiques sont recensés chaque année en France ce qui fait qu’au total, 4 millions de Français souffrent d’asthme. Cependant, seulement 1 million d’asthmatiques suivent un traitement et 40% d’entre eux affirment le suivre correctement. Enfin, toutes les 10 minutes, un futur asthmatique né en France.

Plusieurs types d’asthme existent mais un point commun entre tous est remarquable : il s’agit d’une gêne, de l’essoufflement pour la moindre chose. Parfois même, l’asthmatique ressent un blocage, un poids sur la poitrine comme l’explique Marie-Pierre Rinn, « patiente-experte » de 45 ans.

Des traitements efficaces

Les éternuements et les quintes de toux sont difficiles à gérer, surtout quand on demande à la personne de garder ses microbes ou bien d’aller tousser ailleurs ! Rassurez-vous, l’asthme n’est pas contagieux.

Afin de limiter ces situations embarrassantes, des traitements efficaces sont proposés aux personnes asthmatiques. Le plus connu d’entre eux est sans doute la ventoline qui est utilisée en spray. Il s’agit d’un « bronchodilatateur » qui est « apparenté à une substance naturelle, l’adrénaline ». Pour soigner son asthme, il ne suffit pas de prendre une bouffée de ventoline lorsqu’une crise se fait ressentir ; un traitement de fond doit être suivi méticuleusement afin de réduire le risque de crises.

Pour cela, il est recommandé de prendre quotidiennement des corticoïdes inhalés. Mais attention, seul un médecin peut décider du traitement qui sera le mieux adapté à la forme de l’asthme dont souffre la personne. Il est donc primordial de consulter un médecin dès que vous souffrez d’une oppression au niveau de la cage thoracique ou bien une difficulté à respirer profondément. Si vous avez été diagnostiqué asthmatique, il est recommandé de consulter votre médecin traitant tous les 3 à 6 mois pour faire le point sur les effets de votre traitement et ainsi adapter l’ordonnance si besoin.

Des causes environnementales mais pas seulement

De nombreuses études scientifiques l’ont prouvé, la pollution est une des causes principales de l’asthme. Et pour cause ! La pollution coûte entre 1 et 2 milliards d’euros par an à la Sécurité Sociale d’après des chercheurs de l’institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Une somme non négligeable qui est en lien direct avec l’augmentation des consultations et des traitements pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires.

Cependant, il existe différents types d’asthme dont « l’asthme d’effort », qui survient après un exercice physique. L’idée reçue que les personnes asthmatiques ne doivent pas faire de sport est totalement fausse, bien au contraire. Il suffit de prendre des précautions et tout ira bien : par exemple, il est fortement déconseillé de pratiquer une activité physique en plein air lorsqu’un pic de pollution est annoncé ou lorsque le pollen est très présent, notamment au printemps.

Chasser les idées reçues sur l’asthme

Cette année, le thème de la journée mondiale de l’Asthme est « Asthme : chassons les idées reçues ! » car il est grand temps de balayer toutes les idées fausses que nous nous faisons au sujet de cette maladie. Ainsi, des rencontres entre professionnels de la santé et personnes asthmatiques seront organisées dans différentes villes de France.

A Lyon, la pharmacie de la grande poste, située au 10, rue de la charité (2ème arrondissement), vous accueille de 10 heures à 17 heures le mardi 5 mai. Vous pourrez mesurer votre souffle mais également obtenir des informations et des conseils de la part de professionnels de la santé. Enfin, des documents informatifs vous seront remis. N’hésitez pas à vous y rendre, les pharmaciens seront à votre disposition.

article précédent retour à la liste article suivant