L’aromathérapie

aromatherapie santé

L’emploi des plantes et de leur essence est très ancienne et remonte à plusieurs millénaires avant J.-C., mais le terme apparaît seulement au cours du XXème siècle.

Définition de l’aromathérapie

L’aromathérapie est une thérapie qui utilise les huiles essentielles pour guérir certains maux. C’est une médecine douce non conventionnée. Elle découle de la phytothérapie qui consiste à traiter ou prévenir les maladies par l’utilisation des plantes.

Définition des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des substances odorantes extraites des plantes. Elles se présentent sous la forme liquide et s’évaporent, avec leur odeur, si on les laisse à l’air libre.

Les huiles essentielles de plantes employées en aromathérapie peuvent être artificielles ou synthétiques. Leurs essences peuvent être rectifiées, déterpénées (on retire un composant organique naturel de la plante pour qu’elle soit plus concentrée), reconstituées, ou encore d’hémi-synthèse.

L’aromathérapie utilise moins de cent huiles essentielles, bien qu’il en existe un très grand nombre. Chaque plante a ses propriétés et ses vertus pour guérir ou apaiser certains maux.

Utilisation

Les huiles essentielles et les essences de plantes peuvent être employées en interne par voie orale (dilué), voie rectale (suppositoires), par les voies respiratoires avec la diffusion atmosphérique ou en externe par les massages, masques…

On s’en sert pour apaiser des douleurs, améliorer la circulation du sang, aider à la digestion, ou encore comme sédatif, antispasmodique, anti-inflammatoire, soins capillaires et cutanés, désinfectant, etc.

Exemple du persil : il a des propriétés antiseptiques et digestives. Selon son application en interne ou externe, il ne guérit pas les mêmes maux. Par exemple, il peut être employé, entre autre, en interne contre l’asthme ou une digestion difficile et en externe contre la cellulite et les poux.

Les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution. Chaque plante ayant ses propres propriétés et vertus, il est important de savoir lesquelles prendre, pour quels problèmes. De plus, il faut faire attention au dosage et à leur notice avec les indications et les contre-indications. Si certaines sont mal prises, elles peuvent avoir de très mauvais effets secondaires, voire être toxiques.

Qui peut vous conseiller ?

Pour obtenir un conseiller avisé et personnalisé, il est préférable de vous adresser à un spécialiste (naturopathe, phyto-aromathérapeute, aromathérapeute), ou à un pharmacien.

Les huiles essentielles et les essences ne sont pas des médicaments, il n’est donc pas nécessaire d’avoir une prescription pour en acheter, ni de consulter un médecin ou un spécialiste. De plus, l’aromathérapie n’étant pas une médecine conventionnée, la vente d’huiles essentielles n’est pas réglementée.

Prix et remboursements

Les huiles essentielles ont un prix variable en fonction de la plante et de sa fabrication, pouvant aller au-delà de 25€, et se vendent en petits flacons de 5 à 15 ml.

En moyenne, les consultations chez un spécialiste coûtent entre 25€ et 45€ pour une durée de 30 minutes à 1h.

Comme la majorité des médecines douces non conventionnées, l’aromathérapie n’est pas remboursée. Consciente de l’émergence de ces médecines, la mutuelle Miltis propose un pack optionnel Bien-être qui prend en charge 5 consultations par an, à hauteur de 25€ par séance.

retour à la liste